Les faits divers en bref

Les faits divers du jour, en quelques mots. (Etienne Ranger, Archives Le Droit)

Agrandir

Etienne Ranger, Archives Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les faits divers du jour, en quelques mots.

Fentanyl: la police veut des noms de revendeurs

La police d'Ottawa et Échec au crime offrent jusqu'à 2000 $ à quiconque peut leur fournir de l'information menant à l'arrestation d'un trafiquant de Fentanyl, cette drogue qui fait des ravages chez les toxicomanes de la région et du reste du pays.

Les responsables de la police et du programme d'information confidentielle ont organisé une conférence de presse, jeudi, pour appeler la population à dénoncer de tels trafiquants.

Il s'agit non seulement d'une affaire visant à combattre le crime, mais aussi d'une question de santé publique, alors que les surdoses reliées aux surdoses de ce médicament augmentent considérablement.

Drogue plus présente

« On l'observe depuis 2015-2016, a dit le chef adjoint de la police d'Ottawa, Steven Bell. Le Fentanyl est de plus en plus présent sur la rue. »

Les informations données à la ligne d'Échec au crime demeurent confidentielles. Les consommateurs peuvent eux-mêmes dénoncer leurs revendeurs. Certains toxicomanes jugent que les doses sont parfois trop fortes, et observent aussi que leur vie est en danger, à cause de trafiquants insouciants.

« Des primes incitatives ont été offertes par Échec au crime dans d'autres communautés, avec grand succès dans tous les cas », a déclaré Richard McMullen, président d'Échec au Crime de la région de la capitale nationale.

La consommation croissante d'opioïdes contrefaits et la présence alarmante de Fentanyl dans ces pilules nous incitent à faire cette annonce », a ajouté le directeur adjoint Bell.

Toute personne détenant des renseignements concernant des pilules contrefaites, ou toute autre activité criminelles, est priée de fournir anonymement des renseignements par la voie d'Échec au crime en composant sans frais le 1-800-222-8477 (TIPS), ou en textant CRIMES (274637), mot-clé « tip252 ».

Opération contre la vitesse

La police de Gatineau a donné 49 constats d'infraction pour vitesse excessive dans des zones scolaires depuis lundi. Les agents ont concentré leurs efforts sur les conducteurs au pied pesant, alors que les élèves du Québec reviennent de leur semaine de relâche scolaire. Jeudi matin, deux automobilistes ont reçu un constat pour ne pas avoir respecté les feux clignotants d'un autobus scolaire. L'amende et les frais associés à cette infraction sont de 311 $ et 9 points d'inaptitudes sont ajoutés au dossier des conducteurs fautifs. Les opérations se poursuivront jusqu'au 17 mars. Selon la Société de l'assurance automobile du Québec, si chaque conducteur réduisait de 5 km/h sa vitesse moyenne, le nombre de blessure et de décès sur les routes diminuerait de 15 %.

Un homme accusé d'agression sexuelle sur des garçons

Un homme d'Ottawa fait face à plusieurs chefs d'accusation dont trois d'agression sexuelle à l'endroit d'un adolescent et de deux jeunes garçons. Philip Herbert, 37 ans, est accusé d'agression sexuelle, de contacts sexuels, de profération de menaces et de méfait contre des biens. L'individu devra se présenter de nouveau devant le tribunal le 21 mars. Les enquêteurs craignent que le suspect ait fait d'autres victimes. Toute personne ayant des informations concernant cette affaire est priée de communiquer avec la Section des agressions sexuelles et de la violence faite aux enfants du Service de police d'Ottawa en composant le 613-236-1222 (poste 5944) ou avec Échec au crime en composant le 1-800-222-8477 (TIPS).




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer