Les faits divers en bref

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Les faits divers du jour, en quelques mots.

La victime de la 17 identifiée

Les faits divers du jour, en quelques mots. (Photo Facebook) - image 3.0

Agrandir

Photo Facebook

On connaît maintenant l'identité de la victime de la collision mortelle survenue sur la route de comté 17, mercredi, dans l'Est ontarien. Marilie Picard, une jeune Gatinoise de 22 ans, a perdu la vie lorsqu'une minifourgonnette et un camion cube sont entrés en collision frontale un peu à l'ouest de Hawkesbury, peu avant 16 h.

Un homme et deux enfants qui se trouvaient également dans la minifourgonnette ont été transportés à l'Hôpital général de Hawkesbury pour y soigner des blessures ne mettant pas leur vie en danger, tout comme le conducteur du camion.

À la suite de l'accident, une portion de la route 17 a été fermée entre les routes 4 et 34, le temps que la Police provinciale de l'Ontario effectue son enquête. Au moment de la collision, un épais brouillard enveloppait la région.

Affaire de l'enfant martyr: la sentence est reportée

Le prononcé de la sentence du père de « l'enfant martyr de Kanata », dont l'histoire d'horreur a fait les manchettes, est reporté. Le juge Robert Maranger a convenu avec la Couronne et la défense d'entendre deux médecins et possiblement la victime, qui pourrait faire une déclaration sur les impacts des agressions qu'il a subies. L'accusé, un ancien policier de la GRC, a torturé son fils de 11 ans, à l'hiver 2013. La victime a été enchaînée et menottée, puis brûlée dans une série d'événements atroces qui a duré au moins six mois. Les procédures judiciaires reprendront à la mi-mars.

Incendie sur la rue Richard

Un incendie a ravagé une résidence de Gatineau, dans la nuit de mercredi à jeudi. La résidence inoccupée est située au 57, rue Richard, dans le secteur Hull. L'enquête a été transférée au Service de police de la Ville de Gatineau. Les dommages sont évalués à 80 000 $. Une vingtaine de pompiers a été appelée à combattre le brasier. Le brasier a été déclaré sous contrôle à 8 h, jeudi.

Accusations déposées dans la mort d'Olivier Bruneau

Des accusations ont été déposées par le ministère du Travail contre deux entreprises et deux superviseurs à la suite de la mort tragique d'Olivier Bruneau sur un chantier de construction d'Ottawa, selon ce qu'a révélé jeudi Radio-Canada.

Le travailleur de 24 ans a été tué en mars 2016 après avoir été écrasé par un morceau de glace qui s'est détaché d'une paroi de l'excavation dans laquelle il travaillait sur un chantier à l'angle des rues Preston et Carling.

Selon la société d'État, les entreprises Claridge Homes et Bellai Frères Construction, de même que le superviseur du site et un contremaître, sont accusés d'avoir failli à prendre toutes les précautions raisonnables pour s'assurer que le mur était libre de matières susceptibles de tomber sur un ouvrier et de protéger un travailleur des chutes de glace.

Plus de 20 vols de station-service démystifiés

La police d'Ottawa dit avoir résolu 21 braquages survenus dans des stations-service depuis le 20 décembre. À eux deux, les complices présumés ont une moyenne d'un vol aux trois jours.

Des stations-service et des dépanneurs de partout ont été visés par Kodi Warden et Jonathan Jampies. Le premier aurait sévi plus souvent que le second.

Les vols se sont produits entre le 20 décembre et le 20 février.

Warden doit répondre à 18 accusations de vol qualifié, 19 de port de déguisement, deux de complot et deux autres de tentative de commettre une infraction criminelle.

Jonathan Jampies est accusé de trois chefs de vol qualifié, quatre de port de déguisement, deux de complot et un dernier de tentative de commettre un crime.

Les deux suspects comparaîtront le 7 mars.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer