Frappe «payante» contre des trafiquants de Fentanyl

Les policiers ont saisi une grande quantité de... (Courtoisie)

Agrandir

Les policiers ont saisi une grande quantité de drogue, des armes à feu ainsi que de l'argent comptant.

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La police d'Ottawa croit avoir démantelé un réseau de trafiquants de Fentanyl, une drogue en vogue hautement addictive et dangereuse pour les toxicomanes.

Douze personnes ont été arrêtées jeudi matin, a révélé la police d'Ottawa à la suite d'une enquête qui a débuté en septembre dernier. La police d'ottawa avait alors de sérieux soupçons à l'endroit des suspects arrêtés qui avait présumément la mainmise sur la distribution de pilules contrefaites contenant du Fentanyl.

La Police provinciale de l'Ontario a collaboré à l'enquête de la police municipale.

« Le produit en question était aussi distribué dans les régions rurales de l'est de l'Ontario », a précisé Steve Bell, chef adjoint à la Police d'Ottawa.

Les six mandats de perquisition autorisés visaient une résidence unifamiliale, deux maisons en rangée, un appartement et un entrepôt.

Sept hommes et cinq femmes doivent comparaître à Ottawa, vendredi

Les autorités ont aussi saisi deux fusils d'assaut, deux carabines, un fusil de chasse, trois armes de poing, trois poings américains, et deux bâtons télescopiques électroniques « déguisés en téléphone cellulaire ».

Des munitions et 130 000 $ en argent comptant ont été saisis sur les lieux investis.

En plus du Fentanyl, les policiers ont mis la main sur de la cocaïne et de la méthamphétamine.

mise en garde

Par ailleurs, les policiers et les responsables de la santé publique de la région d'Ottawa mettent en garde les résidants contre des médicaments sur ordonnance contrefaits possiblement liés à de récentes surdoses dans la ville.

Les autorités avertissent que les pilules en question peuvent être identiques à des opioïdes obtenus sur ordonnance comme le Percocet, mais que du fentanyl a été détecté dans certains faux cachets.

Le fentanyl - un médicament prescrit pour soulager des douleurs chroniques - est environ 100 fois plus puissant que la morphine et presque 40 fois plus fort que l'héroïne.

La substance a pour effet, entre autres, de diminuer le rythme respiratoire, ce qui peut entraîner un arrêt complet de la respiration.

Une dose de seulement deux milligrammes peut causer la mort.

Plusieurs personnes consomment du fentanyl sans le savoir, puisqu'il est impossible de le sentir, de le voir ou de le goûter. Il devient ainsi difficile à repérer une fois mélangé à d'autres substances ou drogues.

Les autorités ottaviennes déconseillent fortement de se procurer des médicaments auprès d'amis, de revendeurs ou de trafiquants de drogues, précisant que seuls les professionnels de la santé peuvent les vendre.

D'autres corps policiers au pays ont déjà tiré la sonnette d'alarme concernant des médicaments contrefaits.

Avec La Presse canadienne




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer