Les faits divers en bref

Les faits divers du jour, en quelques mots. (Etienne Ranger, Archives Le Droit)

Agrandir

Etienne Ranger, Archives Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Les faits divers du jour, en quelques mots.

Le voisin de l'école libéré

Le voisin de l'École internationale du Village, au centre d'un important périmètre de sécurité, jeudi soir, dans le secteur Aylmer, a été libéré sous engagement.

Michel Langlois, 53 ans, a été arrêté par la police de Gatineau, jeudi soir, après que des enfants aient aperçu un homme armé dans les environs de leur école, mardi. Ce n'est que jeudi que la police en a été informée, lançant immédiatement une enquête.

L'intervention policière potentiellement risquée a forcé la direction de l'école à garder ses élèves à l'intérieur jusqu'à la fin des classes. Le périmètre des rues Symmes et Thomas a été bouclé pendant de longues heures.

Michel Langlois a été arrêté au 17, rue Thomas, dans un appartement de l'édifice à logements près de l'école. Il semble que des voisins de cet homme, résidant dans un autre appartement, sont impliqués dans cette affaire.

Les conditions de libération provisoires de Michel Langlois prévoient qu'il ne peut se présenter à cet endroit. La cour lui interdit de communiquer avec trois personnes. La police a saisi un revolver de calibre 32 et une carabine de calibre 303.

Il est accusé de cinq chefs, dont possession d'arme à feu sans en avoir le permis et d'entreposage négligent d'arme à feu. Il ne pourra posséder d'arme, au moins jusqu'à ce que son procès soit terminé. Son dossier a été remis en mars.

Il a été libéré sous un engagement de 500 $.

Un policier de la SQ coupable de conduite dangereuse

Le policier François Laurin de la Sûreté du Québec a été reconnu coupable de conduite dangereuse ayant causé la mort, vendredi, au palais de Justice de Joliette, a rapporté Radio-Canada. Le policier avait subi un procès après avoir été impliqué dans un accident de la circulation sur la route 148, près de Papineauville, le 16 juin 2012, qui a coûté la vie à Éric Rompré, 25 ans, de Repentigny. M. Rompré s'apprêtait à faire un virage à gauche sur la 148 lorsque la voiture de police conduite par M. Laurin a fauché son véhicule sur le côté.

Le policier filait à 180 km/h dans une zone de 90 km/h. Il répondait à un appel pour un homme agité et fortement intoxiqué pendant le Rockfest de Montebello. François Laurin avait été relevé de ses fonctions avec solde à la suite de l'accident. Il demeure relevé de ses fonctions à la suite du verdict, mais sans solde cette fois, conformément au contrat de travail en vigueur. La sentence sera rendue au cours des prochaines semaines par le tribunal.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer