Une belle salle bien peu fonctionnelle

Récemment rénovée, cette salle du palais de justice... (Patrick Woodbury, Archives Le Droit)

Agrandir

Récemment rénovée, cette salle du palais de justice de Gatineau est très peu fonctionnelle. Le personnel doit faire toutes sortes d'acrobaties pour y travailler.

Patrick Woodbury, Archives Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Fraîchement rénovée, la salle où se déroule le procès du «père grand-père», au palais de justice de Gatineau, est bien moins fonctionnelle qu'auparavant.

La salle numéro 1, située au premier étage de l'édifice Jos-Montferrand, a été rouverte cet automne, après une année de rénovations.

Écrans plats, équipement sonore, sièges, peinture, décoration, box des accusés, bureaux du personnel et des avocats: tout a été refait. Au premier regard, tous étaient emballés d'avoir accès à une salle aménagée, avec un box des accusés plus grand et vitré, prêt à accueillir plusieurs prévenus à la fois.

Mais le personnel de la cour doit faire des courbettes pour travailler dans cette salle.

Les avocats de la défense, qui doivent normalement être assis près de leur client, prennent place à plusieurs mètres de l'homme, assis dans le box. Ils ne peuvent s'entretenir facilement avec lui, en tout temps.

D'ailleurs, l'accusé est très peu visible, depuis les sièges du public.

De leur côté, les procureurs de la Couronne ont dû échanger leur place avec leurs collègues de la défense, et s'asseoir du côté de l'accusé.

Le ministère public doit être en mesure de voir, en tout temps, les membres du jury. Assis à la place qui leur était initialement réservée, les procureurs de la Couronne leur faisaient dos.

Les bancs des jurés, qui étaient auparavant à l'avant de la salle, à côté du banc du juge, ont été déplacés. 

Une partie du jury est cachée par une colonne, pour les membres du public assis à la gauche de la salle.

Les témoins doivent rester debout derrière un lutrin équipé d'un micro.

Lundi, le juge Michel Pennou, qui préside le procès du père incestueux, a fait remarquer que tous étaient bien loin les uns des autres.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer