En prison pour avoir secoué son bébé

Un père passera le temps des Fêtes en prison pour avoir secoué son bébé de 5... (123RF)

Agrandir

123RF

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un père passera le temps des Fêtes en prison pour avoir secoué son bébé de 5 mois, lui infligeant un détachement de la rétine, en 2013.

Le juge de la Cour du Québec, Richard Laflamme, a rappelé les faits troublants reprochés à l'homme, qui mérite une peine d'un an de détention ferme pour menaces, bris de conditions de la cour et voie de fait grave.

Les événements se sont produits le 26 octobre 2013, alors que le père, alors âgé de 22 ans, purgeait une peine de détention dans la communauté.

L'enfant a été transporté au Centre hospitalier pour enfants de l'est de l'Ontario, parce qu'il ne cessait de vomir.

Les équipes médicales ont conclu à des blessures provoquées par un accident de voiture ou un par des secousses violentes provoquées par une personne. « Or, a dit le juge, le couple ne possédait pas d'auto. »

Niant les faits, le père aurait d'abord déclaré que l'enfant ne cessait de tomber de sa chaise.

Toujours selon les expertises médicales, le bébé a souffert d'une hydrocéphalie, un excès de liquide céphalo-rachidien dans les cavités du cerveau, et subi une lésion au cerveau, mais il a été impossible pour les spécialistes de relier directement le tout aux gestes violents du père.

L'enfant a été hospitalisé pendant six semaines.

Le père, qu'on ne peut identifier pour protéger l'enfant, a des antécédents en matière de violence. Bipolaire et colérique, il a aussi pris à partie sa belle-famille en proférant des menaces. L'accusé a dit regretter ses gestes.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer