Meurtre de Kelly Morrisseau: pas une seule scène de crime

Kelly Morrisseau est morte d'une hémorragie massive à... (Étienne Ranger, Le Droit)

Agrandir

Kelly Morrisseau est morte d'une hémorragie massive à la suite de nombreuses lacérations. Des objets lui appartenant ont été retrouvés abandonnés derrière un cinéma du Plateau.

Étienne Ranger, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le meurtrier de Kelly Morrisseau aurait abandonné des effets personnels de sa victime derrière un cinéma du Plateau.

Cet élément de preuve a été rendu public 10 ans après le crime de la jeune autochtone, tuée à l'arme blanche dans le parc de la Gatineau.

Le Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) a confirmé mardi que certains articles de la femme de 27 ans ont été découverts derrière le 115, boulevard du Plateau, qui abrite le cinéma Star Cité. Le SPVG ne précise pas quels sont ces objets, s'en tenant à dire qu'il s'agit «d'articles appartenant à Kelly Morrisseau et d'éléments de preuve».

D'autres indices ont été trouvés dans le ruisseau des Frênes, près du boulevard du Plateau.

Il est évident, pour les autorités, que le suspect s'est déplacé dans les environs, après le meurtre survenu entre 4h et 5h40. Il est sorti de sa voiture à plusieurs reprises, le 10 décembre 2006.

Pourquoi avoir attendu 10 ans avant de dévoiler ces informations? «Il y a des stratégies d'enquête qui sont utilisées, et des choses évoluent, qui font qu'on doit réviser nos stratégies», a expliqué le sergent Jean-Paul LeMay, du SPVG, lors d'un point de presse, mercredi. Dix ans plus tard, on est ailleurs. On est convaincus que des gens détiennent des informations cruciales. C'est pour cela qu'on dévoile ces nouvelles informations.»

Une piste, pas de preuve

Le SPVG a fondé beaucoup d'espoir sur l'arrestation, à Ottawa, du tueur Marc Leduc. Les crimes dont Leduc a été reconnu coupable pouvaient faire penser à la scène de crime du 10 décembre 2006, dans le parc de la Gatineau. «L'option a été enquêtée, mais pour l'instant, on n'a pas de preuve qui lie Leduc avec (le meurtre de Mme Morrisseau).» Marc Leduc a tué Pamela Kosmack, retrouvée sans vie près d'une piste cyclable du quartier Lincoln Heights en 2008. Une deuxième femme, Leanne Lawson, a été découverte sans vie dans un stationnement de la Basse-Ville d'Ottawa en 2011.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer