180 000$ d'or dans le rectum

Leston Lawrence, d'Ottawa, a été reconnu coupable de... (123RF)

Agrandir

Leston Lawrence, d'Ottawa, a été reconnu coupable de plusieurs chefs d'accusation de vol et de recel.

123RF

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

En quatre mois, Leston Lawrence, d'Ottawa, a inséré 180 000 $ de pièces d'or de la Monnaie royale canadienne (MRC) dans son rectum, afin de revendre le métal précieux.

Le juge Peter Doody, de la Cour de l'Ontario, a trouvé le résident du secteur Barrhaven coupable de plusieurs chefs d'accusation de vol et de recel, mercredi, au palais de justice d'Ottawa.

Selon la preuve de la Couronne, M. Lawrence, qui était employé de Monnaie royale, a profité des failles du système pour s'enrichir et investir en Jamaïque avec son argent sale.

Entre 2014 et 2015, le travailleur de 35 ans s'est inséré des rondelles d'or de la société de la Couronne dans le rectum pour les sortir illégalement de l'endroit, pourtant surveillé sous tous ses angles. Les enquêteurs de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) ont découvert dans son casier un pot de Vaseline et des gants de latex.

L'édifice de la Monnaie royale, rue Sussex... (Archives, Le Droit) - image 2.0

Agrandir

L'édifice de la Monnaie royale, rue Sussex

Archives, Le Droit

Sécurité déjouée et opérations bancaires

Pendant le procès, les avocats de la Couronne ont déposé en preuve une vidéo de surveillance dans laquelle le voleur réussissait à déjouer la sécurité de la MRC.

L'individu, qui travaillait dans le secteur de la raffinerie, a pu désactiver l'arche par lequel tout le monde devait passer, pour montrer patte blanche.

La vidéo du mois de février 2015 le montre en présence d'agents de sécurité, qui balaient ses contours avec un détecteur de métal manuel. On le voit quitter l'établissement de la promenade Sussex sans être inquiété. L'employé aurait prétendu avoir en lui des implants, justifiant ainsi la détection de métal. Les détecteurs ont sonné près de trente fois, mais aucune enquête interne n'a été déclenchée.

« Monsieur va déposer plusieurs chèques de 7 000 $ à la même banque après avoir vendu son matériel chez Ottawa Gold Buyer (avenue Carling). La banque du suspect a sonné l'alarme, en disant que le client déposait régulièrement des chèques de 7 000 $ provenant du même marchand d'or de l'avenue Carling. Les 18 rondelles vendues et les autres saisies dans le cadre de l'enquête valent au total 179 015 $, a rappelé le juge.

La GRC a finalement ouvert une enquête et découvert le pot aux roses.

Les rapports bancaires de M. Lawrence démontrent qu'il a transféré de l'argent à un constructeur en Jamaïque et à une marina américaine, pour l'achat d'un bateau.

Une rondelle d'or de la MRC pèse 210 grammes.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer