Les faits divers en bref

Les faits divers du jour, en quelques mots. (Etienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

Etienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Les faits divers du jour, en quelques mots.

Un policier d'Ottawa blâmé pour des commentaires sur Facebook

Un policier d'Ottawa a plaidé coupable, mardi, à deux infractions à la Loi ontarienne sur les services policiers, pour des commentaires controversés écrits sur Facebook après le décès d'une artiste inuite.

Le sergent Chris Hrnchiar était accusé de deux chefs de conduite déshonorante, en vertu de la Loi sur les services policiers de l'Ontario. Après avoir plaidé coupable, mardi, il a présenté ses excuses à sa famille, au corps policier et au peuple inuit.

Les commentaires avaient provoqué une vague d'indignation dans les communautés autochtones du pays et dans la population allochtone en général.

Le directeur de la Police d'Ottawa, Charles Bordeleau, avait qualifié d'inappropriés ces commentaires aux relents racistes, qui ne reflétaient pas, selon lui, les valeurs prônées par le service policier.

Le corps d'Annie Pootoogook avait été découvert dans la rivière Rideau le 19 septembre dernier - un décès qui n'a pas été à l'origine considéré comme suspect par la police.

M. Hrnchiar, policier depuis 30 ans, était enquêteur judiciaire à ce moment-là. Sur sa page Facebook, il a écrit des commentaires, qualifiés de racistes pendant l'audience de mardi, où il prétendait que le décès de Mme Pootoogook n'avait rien à voir avec le phénomène des femmes et filles autochtones disparues ou assassinées au Canada.

« Ce n'est pas une affaire de meurtre (...) peut-être un suicide, ou une mort accidentelle - elle avait bu et serait tombée dans la rivière, qui sait ? »

L'audience de mardi était présidée par l'ex-directeur adjoint de la Police régionale de York Terence Kelly, qui imposera la peine le 7 décembre. L'avocat de M. Hrnchiar et le Service de police d'Ottawa ont recommandé conjointement que le sergent soit rétrogradé pendant trois mois au rang d'agent de première classe, et qu'il suive une formation en sensibilisation culturelle.

La Presse canadienne

Les aiguilles dans le chocolat : la plainte n'est pas fondée

La Police d'Ottawa dément l'information indiquant que des aiguilles à coudre avaient été insérées dans des friandises d'Halloween, le soir du 31 octobre. Par voie de communiqué mardi matin, le corps policier ottavien indiquait qu'une plainte à cet effet avait été déposée. Sur l'heure du midi, la police d'Ottawa corrigeait le tir pour indiquer que l'information reçue n'était pas fondée. Les autorités policières demandent tout de même aux parents de redoubler de prudence parce que les emballages peuvent ne pas laisser paraître qu'une aiguille a été insérée à l'intérieur.

LeDroit

Paul Bernardo pourrait demande une libération conditionnelle de jour en mars

Le meurtrier Paul Bernardo sera admissible à une libération conditionnelle de jour en mars.

L'avocat des familles de ses deux victimes - Leslie Mahaffy, 14 ans, et Kristen French, 15 ans - croit que Bernardo ne sera jamais remis en liberté.

Tim Danson a rappelé que plusieurs audiences de demandes d'une libération conditionnelle de jour ont été mises à l'horaire, mais que toutes ont été reportées à plus tard.

Me Danson a ajouté que le processus est «épuisant» pour les familles des deux adolescentes et qu'il est convaincu que Bernardo mourra en prison.

Bernardo avait été condamné en 1995 à une peine de prison à vie sans possibilité de libération avant 25 ans pour avoir tué et violé les deux jeunes filles.

Il a aussi été étiqueté «délinquant dangereux» après avoir admis avoir violé 14 autres femmes.

La Presse canadienne

Piéton happé à Maniwaki

Un piéton se trouvait dans un état jugé critique à l'hôpital mardi soir à la suite d'un délit de fuite survenu en milieu de soirée à Maniwaki. Les policiers de la Sûreté du Québec ont été appelés à se rendre à l'intersection des rues Principale Sud et des Oblats peu après 20 h lorsqu'un homme a été happé par un véhicule et que le conducteur a poursuivi son chemin sans s'arrêter. Après avoir effectué un ratissage des environs, les policiers ont rapidement localisé le véhicule non loin des lieux de la collision puis ont procédé à l'arrestation d'un suspect. Celui-ci a été conduit au poste de police où il sera interrogé. 

LeDroit

Le commandant Raymond vous invite à déjeuner

Les faits divers du jour, en quelques mots. (Etienne Ranger, LeDroit) - image 7.0

Agrandir

Etienne Ranger, LeDroit

Le commandant de la Sûreté du Québec en Outaouais-Laurentides a servi quelques petits déjeuners mardi, à l'école Notre-Dame, dans le secteur Hull. L'inspecteur Stéphane Raymond se prépare à servir d'autres déjeuners la semaine prochaine, cette fois pour les adultes. Le 17e déjeuner du commandant aura lieu le 8 novembre, au restaurant La Station, de 6 h à 11 h. Toutes les sommes amassées seront remises au Club des petits déjeuners dans la région de l'Outaouais.

LeDroit

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer