Un policier de Gatineau suspendu pour huit jours

Une suspension de huit jours ouvrables a été... (Simon Séguin-Bertrand, Archives LeDroit)

Agrandir

Une suspension de huit jours ouvrables a été imposée à l'agent Shawn Lafleur du Service de police de la Ville de Gatineau pour avoir utilisé une voiture de police sans prudence et discernement.

Simon Séguin-Bertrand, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un agent du Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) a reconnu sa faute dans une collision survenue le 28 février 2014, méritant une suspension de huit jours sans traitement salarial, a ordonné le Comité de déontologie policière du Québec.

L'agent Shawn Lafleur répondait à un appel pour un accident avec blessé survenu à l'angle de la rue Principale et du boulevard Wilfrid-Lavigne, à Gatineau, lorsque son auto-patrouille a percuté une voiture sur le chemin d'Aylmer, vers 20 h 30.

Gyrophares et sirène allumés, il a emprunté partiellement la voie inverse à sa gauche pour contourner les véhicules immobilisés à un feu rouge.

Il a percuté l'avant d'une voiture, près du chemin Fraser. La conductrice de cette voiture avait le feu vert pour circuler.

Le Comité lui a imposé, le 20 octobre dernier, une suspension de huit jours ouvrables pour avoir utilisé une voiture de police imprudemment et sans discernement.

À la suite de l'impact, précise-t-on dans la décision du Comité, les coussins gonflables des deux véhicules se sont déployés.

Le policier Lafleur « s'est porté au secours de l'autre conductrice (qui) a subi des blessures qui n'ont pas laissé de séquelles permanentes ». 

La voiture de la citoyenne a été déclarée perte totale.

« Le policier intimé reconnaît qu'il aurait dû suffisamment ralentir ou arrêter afin de s'assurer que sa manoeuvre était comprise de tous les usagers qui bénéficiaient du feu vert », est-il écrit. 

« La gravité de l'inconduite commise par le policier se caractérise par le fait qu'il s'est engagé, sans ralentir, dans une intersection. À ce moment, le feu de circulation pour lui était au rouge. »

L'agent, à l'emploi du SPVG depuis 2011, a dit regretter sa conduite.

Les sanctions soumises par le procureur du Commissaire en semblable matière vont de huit à quinze jours.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer