Une infirmière accusée d'avoir tué huit personnes âgées

Une infirmière de 49 ans a été accusée d'avoir tué huit résidants de foyers... (LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Une infirmière de 49 ans a été accusée d'avoir tué huit résidants de foyers pour personnes âgées dans le sud-ouest de l'Ontario, a indiqué la police, mardi.

Elizabeth Tracey Mae Wettlaufer, de Woodstock, a été formellement accusée de huit chefs de meurtre prémédité, qui auraient été commis entre 2007 et 2014. Selon la Police provinciale de l'Ontario, elle aurait administré aux victimes des médicaments que l'on retrouve habituellement dans les pharmacies de résidences pour personnes âgées. La police n'a pas voulu préciser les mobiles des meurtres allégués.

L'identité des victimes a été dévoilée: il s'agit de James Silcox (84 ans), Maurice Granat (84 ans), Gladys Millard (87 ans), Helen Matheson (95 ans), Mary Zurawinski (96 ans), Helen Young (90 ans), Maureen Pickering (79 ans) et Arpad Horvath (75 ans). Les sept premières victimes résidaient au centre Caressant Care, à Woodstock, alors que la huitième habitait le centre Meadow Park, à London.

 La police croit que l'accusée a aussi travaillé dans d'autres centres de soins de longue durée en Ontario, sans préciser davantage. Les registres du Collège des infirmières de l'Ontario révèlent que Mme Wettlaufer s'est inscrite en août 1995 et qu'elle a quitté la profession le 30 septembre dernier. Elle n'était plus autorisée à pratiquer son métier.

L'entreprise Caressant Care Nursing and Retirement Homes, qui exploite 15 centres de soins de longue durée en Ontario, surtout dans des petites villes, a simplement indiqué qu'une personne jadis à son emploi, qui a quitté l'entreprise il y a deux ans et demi, faisait présentement l'objet d'une enquête policière.

 La Police provinciale a indiqué que l'accusée avait comparu mardi matin et qu'elle demeurait en détention. Par ailleurs, l'enquête se poursuit et d'autres accusations pourraient être portées, a-t-on précisé.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer