Montebello: l'enquête du BEI débute

L'identité de l'homme abattu par des policiers de la Sûreté du Québec, jeudi, à... (Archives, LeDroit)

Agrandir

Archives, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'identité de l'homme abattu par des policiers de la Sûreté du Québec, jeudi, à Montebello, est maintenant connue.

Il s'agit de Danny Lafrance-Godmer, un résident de Montebello âgé de 29 ans.

Le Bureau du coroner a confirmé son identité vendredi matin. Les neuf enquêteurs du Bureau des enquêtes indépendantes (BEI) ont quitté la scène un peu plus de 12 heures après les faits.

L'homme de 29 ans aurait tenu des propos suicidaires, attirant les agents de la SQ dans une résidence de la rue Saint-François-Xavier en fin d'après-midi, jeudi.

Les policiers ont entendu du bruit provenant du grenier, où se trouvait l'homme vraisemblablement en crise. L'individu aurait alors foncé sur les agents, un couteau à la main.

Au moins un agent a sorti son arme et ouvert le feu.

Le BEI continue d'examiner les circonstances entourant l'événement, a affirmé le porte-parole Martin Bonin-Charron.

Le Service de police de la Ville de Montréal a collaboré à l'enquête du BEI, avec les services techniques de reconstitution de la scène et d'identité judiciaire. « Lorsque le rapport sera terminé, nous l'enverrons au Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP), qui décidera s'il y aura accusation criminelle ou non contre les agents impliqués. »

Récemment mis sur pied par le gouvernement québécois, le BEI examine les événements lors desquels des gens ont été gravement blessés ou tués à la suite d'une intervention policière. Le ministère de la Sécurité publique a le pouvoir de demander la tenue d'une telle enquête.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer