Les faits divers, en bref

Les faits divers du jour, en quelques mots. (Etienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

Etienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Les faits divers du jour, en quelques mots.

Dix mois pour un grand-père pédophile

Un grand-père est derrière les barreaux pour dix mois pour avoir fait des attouchements sexuels sur ses quatre victimes, dont des petits-enfants, en 2015. L'homme de 70 ans, qu'on ne peut identifier pour protéger les victimes, a travaillé dans le milieu de l'éducation, en Ontario.

Le grand-père a été démasqué lorsque l'un des enfants a refusé de retourner se faire garder chez son grand-père. La victime a dit à sa mère qu'elle ne voulait pas se faire garder au même endroit, parce que l'homme lui avait touché l'entrejambe, en demandant de se faire caresser à son tour. Lorsqu'il a été confronté par la mère, le septuagénaire a tout avoué, et s'est rendu au Centre d'intervention en abus sexuels pour la famille (CIASF). Pendant sa thérapie, il a tout avoué, et, de son propre chef, a rajouté avoir abusé de trois autres enfants. Les victimes ont confirmé les propos de l'agresseur, et la police a étoffé son dossier. La sentence de dix mois est accompagnée d'une période de probation de trois ans avec surveillance, une inscription obligatoire au registre des délinquants sexuels à vie, et le don obligatoire d'un échantillon d'ADN. Une victime s'est dite «surprise, fâchée et déçue», se sentant responsable de ne pas avoir parlé avant, ce qui aurait pu épargner les autres victimes.

Mort suspecte à Val-des-Monts

Val-des-Monts se retrouve avec une possible histoire de meurtre, depuis cette fin de semaine.

Le corps de Christian Blanchette, 47 ans, a été retrouvé sous un véhicule, blessé mortellement, dimanche vers 8 h 30.

Le dossier a été transféré aux crimes majeurs de la Sûreté du Québec, après un appel initial aux policiers de la MRC des Collines.

Un deuxième véhicule a été incendié près de la scène du chemin de la Montagne.

Les circonstances nébuleuses portent à croire qu'il s'agit d'un meurtre. Les autorités s'en tiennent pour l'instant à parler d'une « mort suspecte ».

Une autopsie a eu lieu au lendemain de la macabre découverte.

On ignorait toujours, lundi, si la victime se trouvait sur le site de la découverte depuis quelques heures ou depuis la veille.

Lundi matin, le 188, chemin de la Montagne, semblait inoccupé. Un véhicule tout-terrain, une roulotte et une maison n'avaient rien d'une scène de crime. Un seul ruban de police se trouvait à l'intersection du chemin de la Montagne et du chemin privé menant à la résidence.

La Sûreté du Québec ne peut confirmer que l'affaire est reliée au crime organisé. M. Blanchette n'est pas connu des services policiers. 

« Trop tôt pour faire un lien avec le crime organisé », a dit le sergent Marc Tessier, de la Sûreté du Québec.

Corps repêché à Ottawa

La police d'Ottawa a ouvert une enquête à la suite de la découverte du corps d'une femme dans les eaux de la rivière Rideau, lundi matin. Des passants, à l'intersection des rues Rose et Cathcart, ont appelé les services d'urgence à 9h. L'intersection est située près du parc Bordeleau. L'unité marine a repêché le cadavre. La cause du décès n'a pas encore été confirmée.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer