En bref

Les faits divers du jour, en quelques mots. (Etienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

Etienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Les faits divers du jour, en quelques mots.

Une patrouille à pied maintenue dans le marché By

La police d'Ottawa maintiendra sa patrouille à pied, cette fin de semaine, dans le marché By. Les autorités ont intensifié leur présence en fin de semaine dernière, après un homicide et des attaques au couteau, dans les dernières semaines. Les 19 et 20 août derniers, 36 avis d'infraction ont été donnés dans les environs du marché By, la plupart en vertu de la Loi sur les permis d'alcool. « Les tenanciers de bars furent coopératifs, et les agents ont reçu des commentaires fort positifs de la part des résidents et des visiteurs », commente le surintendant Mike Flanagan, de la direction des patrouilles de la Police d'Ottawa.

Le conducteur ivre d'une rétrocaveuse retourne en prison

Un homme arrêté ivre aux commandes d'une rétrocaveuse, dans un fossé L'Ange-Gardien, en juin, tentera de recouvrer à nouveau sa liberté, mardi. Richard Chrétien, 42 ans, a été arrêté le 29 juin sur le chemin River. Il avait obtenu sa liberté en attendant son procès, et s'était engagé à ne pas consommer d'alcool. Les 7 et le 20 juillet derniers, M. Chrétien a été interpellé par les forces de l'ordre, alors qu'il était sous l'effet de l'alcool, passager d'une voiture à chaque fois. Il est retourné derrière les barreaux. Il devait assister à son enquête sur remise en liberté ce vendredi, mais le dossier a été remis à la semaine prochaine. Le 29 juin, les policiers de la MRC des Collines avaient réveillé l'homme originaire de Sarsfield, dans l'Est ontarien.

Les travaux reprennent sur le pont des Draveurs

Les travaux reprendront lundi sur le pont des Draveurs, après une suspension des activités de plus d'un mois à cause d'un joint non conforme.

La porte-parole du ministère des Transports (MTQ) en Outaouais, Martine Perreault, a confirmé la reprise des activités sur la surface de la structure, vendredi.

Le pont des Draveurs, sur l'autoroute 50, est en réfection. En juillet dernier, le MTQ a observé la non-conformité du joint central du pont. Les travaux sous la structure se sont poursuivis, mais le MTQ, en avance sur son échéancier, a dû revenir à l'échéancier initial.

Les travaux de la dalle et du joint du pont seront terminés en retard sur le reste des autres travaux, possiblement en décembre.

À la suite de l'arrêt des travaux en surface, le MTQ s'était adressé à l'assureur du Groupe TNT l'entrepreneur responsable des travaux.

Le MTQ a indiqué vendredi qu'elle ne demandait plus de caution à l'assureur, ce qui aurait pu forcer TNT à céder sa place à un autre spécialiste pour remédier au problème de joint central.

L'entrepreneur s'exposait à des pénalités depuis le 15 août, pour les retards encourus.

«Nous nous sommes entendus avec l'entrepreneur, a expliqué Mme Perreault. Nous avons convenu d'un calendrier. Lorsque le nouveau joint sera livré, l'entrepreneur procédera à l'installation. Pour l'instant, le joint non conforme est bétonné temporairement.»

Selon le site du MTQ, le projet de réfection du pont des Draveurs «consiste en un renforcement de certains éléments structuraux et une reconstruction complète de la dalle du pont et de ses glissières de béton latérales et centrales, dans les deux directions. Également, le système d'éclairage sera remplacé.»

Grand excès de vitesse sur l'autoroute 50

Un jeune chauffard de Gatineau a reçu une leçon qui lui aura coûté 1444 $, vendredi soir.

Les policiers de la Sûreté du Québec circulaient en direction est sur l'autoroute 50, dans le secteur de Gatineau, lorsqu'ils ont croisé une voiture en grand excès de vitesse. Les policiers ont dû faire demi-tour avant de rattraper le chauffeur vers 22h10.

L'individu roulait à 145 km/h. Il ne dépassait pas la vitesse maximale de près de la moitié, mais pratiquement du double, alors qu'il roulait dans une zone de construction où la limite est établie à 70 km/h.

Le jeune homme âgé dans la vingtaine s'est fait remettre un billet d'infraction faramineux, en plus de recevoir 14 points d'inaptitude. Son permis a aussi été suspendu pour une période de 7 jours.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer