Un véritable arsenal confisqué

Un couteau format carte de crédit, des arbalètes miniatures, des poings... (Archives, La Presse)

Agrandir

Archives, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Charles-Antoine Gagnon

Collaboration spéciale

Le Droit

Un couteau format carte de crédit, des arbalètes miniatures, des poings américains, des pistolets paralyseurs et des vaporisateurs de gaz irritants ne sont là que quelques exemples d'armes prohibées saisies par les agents des services frontaliers du Canada à trois points d'entrée de la région d'Ottawa au cours des 18 derniers mois.

Une liste des armes illégales interceptées par les douaniers canadiens à Prescott, à Cornwall et à l'aéroport international Macdonald-Cartier d'Ottawa en 2015 et jusqu'à présent en 2016 fait état d'une variété d'articles saisis. C'est le cas à Prescott, un petit poste douanier situé à une soixantaine de minutes de voiture au sud d'Ottawa. 

C'est d'ailleurs à cet endroit qu'a été saisi un couteau planqué dans un étui de la taille d'une carte de crédit, une arme qui devient de plus en plus populaire, selon l'Administration canadienne de la sûreté du transport aérien (ACSTA), puisqu'elle est mince et qu'elle peut s'insérer facilement dans un portefeuille. « Cet article est un couteau dissimulé et, par conséquent, il est illégal en vertu du Code criminel du Canada », signale l'ACSTA sur son site web.

Les douaniers de Prescott ont aussi mis la main depuis janvier 2015 sur deux arbalètes miniatures, deux pistolets paralyseurs, quatre vaporisateurs de gaz poivré, deux pistolets à impulsion électrique (Taser), deux nunchakus, huit armes de poing et trois couteaux à ouverture automatique. Une interception menée le 16 juin 2015 a d'ailleurs permis aux douaniers de mettre la main sur 33 armes prohibées, dont des poings américains et des poings américains munis d'un canif.

Du côté de Cornwall, les agents de l'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) ont saisi une dague à pousser (poignard), huit couteaux à ouverture automatique, une arme de poing, une sarbacane avec des fléchettes, un Taser, deux vaporisateurs de gaz poivré, une réplique d'une arme à poing et une matraque rigide à ressort.

À l'aéroport international Macdonald-Cartier, seul un vaporisateur de poivre a été intercepté par les douaniers depuis le début de 2015, selon les données fournies par l'ASFC.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer