Une jeune Gatinoise portée disparue

Une voiture de la surete du quebec SQ,... (Simon Séguin-Bertrand, Archives LeDroit)

Agrandir

Une voiture de la surete du quebec SQ, une voiture de la police de Gatineau SPVG, une voiture du service de police d'Ottawa 160720 Photo : Simon Séguin-Bertrand, LeDroit

Simon Séguin-Bertrand, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La famille de la jeune Lylah Thai est devant le néant actuellement. L'adolescente de 13 ans est disparue sans dire un mot de sa résidence du quartier Du Barry à Gatineau, tard lundi soir. Sans laisser d'indice derrière.

Lylah Thai, 13 ans, est portée disparue.... (Courtoisie de la famille) - image 1.0

Agrandir

Lylah Thai, 13 ans, est portée disparue.

Courtoisie de la famille

Ce sont donc des gens rongés par l'inquiétude et affaiblis par les émotions qui ont lancé un appel à tous sur les médias sociaux mercredi matin. Ses parents et la famille élargie rassemblent leurs forces pour lancer des opérations de recherche.

C'est la tante de la disparue, Sonia Richard, qui agit à titre de porte-parole. Elle soutient que les parents de Lylah Thai sont grandement affectés par sa disparition. «On veut seulement qu'elle sache qu'on aimerait la voir revenir à la maison, ou à tout le moins, qu'elle donne signe de vie. Sa famille s'inquiète.»

Compte tenu des circonstances entourant sa disparition, la famille est laissée devant autant de scénarios qu'ils pourront imaginer.

Vers 23h, lundi, elle a indiqué à sa soeur qu'elle sortait à l'extérieur pour prendre l'air. Elle a apporté avec elle son téléphone cellulaire, rien d'autre.

Lylah Thai n'est jamais revenue.

Selon sa tante, elle avait eu des discussions avec son père plus tôt dans la soirée et semblait de bonne humeur. «Sa soeur nous dit qu'elle n'a jamais laissé entendre qu'elle songeait à fuguer. Elle nous dit que si c'était son objectif, elle l'aurait su. Elles se disent tout», explique Mme Richard.

Aucun ami de l'adolescente n'a été en mesure d'éclairer la famille.

La famille s'est donc tournée vers le Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) qui a ouvert une enquête. L'aide de l'organisme Réseau Enfant-Retour a également été sollicitée afin de partager la photo de Lylah à travers le pays.

«On cherche maintenant des bénévoles pour organiser des recherches et distribuer des pamphlets. On amasse aussi des fonds pour faire des photocopies et offrir des bouteilles d'eau à nos bénévoles, par exemple.»

Toute personne qui souhaiterait contribuer aux recherches peut contacter Sonia Richard au 819-918-2045.

Lors de son départ, Lylah Thai portait une robe beige qui arrête aux genoux, ainsi que des souliers noirs. Elle est d'origine asiatique et a les cheveux courts. Elle parle l'anglais.

Si vous l'apercevez, prière de contacter directement le SPVG.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer