Meurtre de Marielle Portelance: la communauté en deuil

La communauté de Grenville-sur-la-Rouge était attristée du sort tragique de... (Photo tirée de Facebook)

Agrandir

Photo tirée de Facebook

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La communauté de Grenville-sur-la-Rouge était attristée du sort tragique de Marielle Portelance, d'Hawkesbury.

Selon des personnes interrogées, la femme aurait eu des fréquentations peu recommandables. « Elle avait de la misère », a commenté un homme qui affirmait bien la connaître.

De son côté, la famille a souhaité vivre cette épreuve en toute intimité. « Le choc est si grand, les mots nous manquent », a commenté une cousine de la victime contactée lundi.

Vendredi, vers 19 h, un père et son fils ont découvert le corps d'une femme dans un boisé le long du chemin Scotch, à une douzaine de kilomètres au nord du centre-ville de Grenville-sur-la-Rouge. Le cadavre était enroulé dans ce qui ressemblait à du tapis ou à un sac. Après avoir pratiqué une autopsie sur le corps, la Sûreté du Québec a confirmé dimanche que la femme âgée de 30 ans a été victime d'un homicide.

Le dossier est toujours sous enquête. Aucun suspect n'a été arrêté.

 Toute personne qui détiendrait des informations est priée de communiquer avec la Centrale de l'information criminelle au 1-800-659-4264.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer