Les Hells Angels sous surveillance

Devant le repère des Nomads, le club élite... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

Devant le repère des Nomads, le club élite des Hells Angels, des motards montaient la garde vendredi midi.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Charles-Antoine Gagnon

Collaboration spéciale

Le Droit

Les autorités policières ont formé un comité d'accueil pour les Hells Angels et les membres de leurs clubs-écoles avec l'établissement, vendredi, de deux points de contrôle sur le chemin Piperville à Carlsbad Springs, tout près du repère des Nomads, dans l'est rural d'Ottawa.

Des policiers d'Ottawa, de Gatineau, de la Sûreté... (Patrick Woodbury, LeDroit) - image 1.0

Agrandir

Des policiers d'Ottawa, de Gatineau, de la Sûreté du Québec et de la PPO étaient sur place. Une auto-patrouille de police de Sherbrooke a aussi été observée.

Patrick Woodbury, LeDroit

La présence policière était d'ailleurs imposante vendredi près de l'endroit où doivent se rassembler plus de 500 motards de partout au pays lors du Canada Run 2016 des Hells Angels, qui se déroule jusqu'à dimanche.

Tout véhicule et toute moto qui circule sur le chemin est appelé à s'immobiliser aux points de contrôle pour passer devant ou aller au domicile des Nomads.

«Je dirais qu'on fait une vérification sur 99% du monde. C'est pour des raisons de sécurité, de vérification et pour le renseignement. C'est un contrôle pour tout le monde, soit la communauté et les Hells Angels», a indiqué le constable Chuck Benoit, porte-parole de la police d'Ottawa.

«C'est pour la sécurité de la communauté. On travaille en collaboration avec les Hells pour s'assurer que tout fonctionne bien aussi», a ajouté le constable Benoit.

La police d'Ottawa et la Police provinciale de l'Ontario (PPO) avaient chacun leur véhicule de poste de commandement. 

Des policiers d'Ottawa, de Gatineau, de la Sûreté du Québec et de la PPO étaient sur place. Une auto-patrouille de police de Sherbrooke a aussi été observée. Les Hells Angels ont un chapitre dans cette ville des Cantons-de-l'Est. 

«Il y a des Hells à travers le Canada. Vous verrez certaines agences de police de différents endroits. Elles sont ici pour nous aider en matière de renseignement», a expliqué le constable Benoit.

Les autorités policières profitent de ce rassemblement pour mettre à jour leurs albums photo et leurs carnets de renseignements.

Devant le repère des Nomads, le club élite des Hells Angels, des motards montaient la garde vendredi midi. Les véhicules de police circulent régulièrement devant les lieux.  La police d'Ottawa n'avait d'ailleurs aucun incident à signaler vendredi après-midi en lien avec le rassemblement.

Même son de cloche du côté de la police de Gatineau.

«Nous avons procédé à quelques interceptions, et les personnes interpellées ont collaboré avec les policiers», a toutefois précisé Mariane Leduc, responsable des communications à la police de Gatineau.

Ce congrès des Hells se voudra un moment pour faire le point sur les questions administratives de l'organisation, qui est incorporée. 

Les policiers s'attendent à ce que bon nombre de motards fréquentent divers établissements hôteliers ainsi que des bars et des restaurants à Ottawa et Gatineau, en marge du congrès.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer