En bref

Les faits divers du jour, en quelques mots. (Etienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

Etienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Les faits divers du jour, en quelques mots.

Le boulevard Maisonneuve fermé en pleine heure de pointe

Le retour à la maison a été passablement difficile à Gatineau, mardi. Une fuite de gaz a forcé la fermeture d'une section du boulevard Maisonneuve en direction nord, vers l'entrée de l'autoroute 50. C'est vers 15 h 15 que l'importante artère a été fermée entre les boulevards des Allumettières et Sacré-Coeur. Selon le Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG), l'appel signalant la fuite a été reçu vers 14 h 50. L'entreprise Gazifère s'est rendue sur les lieux. La fuite s'est déclenchée entre le 260 et le 270 Maisonneuve. Des travaux de construction résidentielle seraient en cause dans cet incident qui n'a pas nécessité d'évacuation. La fuite a été colmatée peu avant 18 h et le boulevard Maisonneuve a été rouvert à la circulation dans les minutes qui ont suivi.

Sécurité dans l'eau pendant l'été

La Sûreté du Québec rappelle aux plaisanciers d'être prudents à bord de leurs embarcations nautiques, cet été. La belle saison et les vacances vont en inciter plusieurs à sortir le bateau, et peut-être à s'ouvrir une bière fraîche. La SQ rappelle que les deux ne vont pas de pair, même si la chose n'est pas illégale en soit. Même s'il est permis de consommer de l'alcool à bord d'une embarcation au Québec, conduire avec les capacités de conduite affaiblies par l'alcool ou la drogue est une infraction criminelle. La SQ rappelle aussi l'importance de porter la veste de sauvetage et d'obtenir ses permis pour la conduite d'un bateau à moteur avant de prendre le large. Une connaissance déficiente en matière de conduite d'une embarcation et des comportements téméraires sont à l'origine de la plupart des collisions, selon la SQ. Plus de 4 100 interventions nautiques ont été réalisées au cours de la saison estivale, en Outaouais et ailleurs en province. 

Trois policiers de retour d'Haïti

La Ville de Gatineau a souligné, mardi, le retour au pays de trois de ses policiers partis à Haïti il y a un an pour participer à une mission de paix internationale. L'agent Pierre Lanthier et les sergentes-détectives Sonia Loiseau et Marie Eve Hélie sont intervenus tant auprès de la population que des services policiers du pays. La sergente-détective Loiseau a participé à l'élaboration d'un plan d'action et des procédures pour implanter une unité d'enquête spécialisée en crimes sexuels à Port-au-Prince et dans différents commissariats d'Haïti. La sergente-détective Hélie a participé aux patrouilles des camps de déplacés qui se sont formés après le tremblement de terre de 2010. Elle a aussi agi comme membre de l'équipe de la section départementale de la police judiciaire responsable des enquêtes criminelles. L'agent Lanthier a occupé un poste de conseiller en relations publiques au sein du Bureau du commissariat de la police. Il a aussi parrainé un orphelinat de 10 enfants à Port-au-Prince.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer