Un agent du CAVAC à la police de Gatineau

Un agent du Centre d'aide aux victimes d'actes criminels (CAVAC) de l'Outaouais... (Archives, LeDroit)

Agrandir

Archives, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Un agent du Centre d'aide aux victimes d'actes criminels (CAVAC) de l'Outaouais fera son entrée au quartier général de la police de Gatineau, après 5 ans de partenariat.

L'arrivée d'un agent du CAVAC dans les bureaux du Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) a été officialisée le 7 mai dernier.

Le projet vise à offrir systématiquement de l'aide aux victimes et aux témoins d'actes criminels. «Bien qu'environ 800 victimes aient été recommandées au CAVAC chaque année par les policiers du SPVG depuis 2010, nous estimons qu'il aurait pu y en avoir plus», a commenté le chef du SPVG, Mario Harel.

«Les victimes sont souvent sous le choc lorsqu'elles rencontrent les policiers et perçoivent donc difficilement à quel point elles peuvent bénéficier du soutien d'un organisme tel que le CAVAC à la suite d'événements criminels dont elles ont été victimes.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer