Branle-bas de combat pour un colis suspect inoffensif

Un tronçon de la rue Hôtel-de-Ville a dû... (Etienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

Un tronçon de la rue Hôtel-de-Ville a dû être fermé à toute circulation durant plus de trois heures à la suite de l'intervention des services d'urgence.

Etienne Ranger, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un colis suspect qui s'est finalement avéré inoffensif a causé tout un branle-bas de combat durant quelques heures mercredi au centre-ville de Gatineau.

Tout a commencé vers 9h30 à l'édifice de la Défense nationale situé au 105, rue Hôtel-de-Ville, lorsqu'une personne a ouvert une enveloppe qui en contenait finalement une autre. Le comportement du livreur a également été jugé bizarre par les employés, selon la police. La police militaire a d'abord été contactée et le colis suspect a entre-temps été transporté dans un véhicule stationné en bordure de l'édifice.

Aux alentours de 16h, la décision a été prise d'alerter le Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG), qui a rapidement érigé un périmètre de sécurité dans le secteur, fermant à la circulation le tronçon de la rue Hôtel-de-Ville compris entre la rue Kent et la promenade du Portage. Les personnes qui avaient été en contact avec l'enveloppe ont été confinés au sixième étage de l'immeuble.

Le Service des incendies de Gatineau a eu besoin du renfort de l'équipe Hazmat d'Ottawa pour découvrir le contenu du colis, qui a finalement fait appel à la Gendarmerie royale du Canada (GRC).

Vers 19h30, tout est rentré dans l'ordre après qu'on ait conclu que l'enveloppe ne contenait absolument rien de dangereux.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer