Accusé d'avoir foncé en voiture sur les lock-outés de l'hippodrome Rideau-Carleton

Les 124 travailleurs de la Société des loteries... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Les 124 travailleurs de la Société des loteries et des jeux de l'Ontario du casino de l'hippodrome Rideau-Carleton sont en lock-out depuis le 15 décembre dernier.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un Ottavien a été arrêté par les policiers pour avoir foncé avec son véhicule sur un employé qui faisait le piquet de grève devant l'hippodrome Rideau-Carleton samedi après-midi.

Ransara Varushawithana, 26 ans, doit répondre à quatre chefs d'accusation: conduite dangereuse causant des lésions; voies de fait armées; voies de fait causant des lésions; et avoir résisté à son arrestation.

La victime a été transportée à l'hôpital pour y soigner des blessures. Aucun détail sur son état de santé n'a été dévoilé, mais l'homme était toujours à l'hôpital dimanche après-midi. 

Selon Alroy Fonseca, agent de communication de l'Alliance de la fonction publique du Canada (AFPC), le suspect aurait essayé de traverser les piquets de grève avec sa voiture vers 16h30 samedi. Deux membres du syndicat ont réussi à éviter la voiture, mais un homme a perdu connaissance sur la chaussée à la suite de l'impact. «Le conducteur ne s'est pas arrêté même s'il savait qu'il avait frappé un de nos membres. Il est rentré à l'intérieur du casino et les policiers ont procédé à son arrestation dans l'hippodrome», raconte M. Fonseca.

Les 124 travailleurs de la Société des loteries et des jeux de l'Ontario du casino de l'hippodrome Rideau-Carleton sont en lock-out depuis le 15 décembre dernier. 

Les discussions avec l'employeur achoppent sur la question du régime de retraite et des augmentations salariales.

Au cours des quatre derniers mois, une dizaine d'incidents sur le piquet de grève ont été répertoriés. 

«Depuis que nos membres manifestent, il y a eu quelques incidents, mais là dans un cas comme samedi ça devient sérieux», rapporte M. Fonseca.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer