30 000$ de dommages pour des morceaux de cuivre

«C'est ici que la magie se produit», déplore... (Simon Séguin-Bertrand, LeDroit)

Agrandir

«C'est ici que la magie se produit», déplore Marcel Roy en montrant l'état de son sous-sol, ravagé pour des tuyaux de cuivre.

Simon Séguin-Bertrand, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un ingénieur de Gatineau et d'autres entrepreneurs ont été victimes d'un malfaiteur ne reculant devant rien pour obtenir du cuivre.

Pour quelques centaines de dollars, des malfaiteurs ont causé pour plus de 30 000$ de dommages à une maison que Marcel Roy utilise avec d'autres entrepreneurs de la rue St-Louis, à Gatineau.

Derrière leurs condos commerciaux, un dentiste, un vétérinaire, des physiothérapeutes et le personnel de la firme d'ingénierie civile JFSA ont constaté que leur maison utilitaire, située derrière leurs entreprises, était sens dessus dessous.

La raison de tout ce bordel?

L'attrait du cuivre, un métal bien présent dans tous les bâtiments et qui se vend facilement chez les ferrailleurs plus ou moins attentifs à l'origine de ce qu'ils achètent.

«Ils ont fait le tour»

Les voleurs ont sévi vers 19h30 dimanche soir. Ils ont démonté lavabos et toilettes, allant même jusqu'à défoncer les murs des douches pour retirer les tuyaux.

«Ils ont fait le tour», s'insurge M. Roy, ingénieur chez JFSA, sur la rue St-Louis. «Ça ne s'est pas fait en deux minutes. L'électricité est à refaire au complet.»

Au sous-sol, M. Roy invite LeDroit à constater le pire. «C'est ici que la magie se produit», dit-il, cynique et encore frustré par les gestes de celui ou ceux qu'il qualifie de «losers». 

Le plafond suspendu est complètement détruit, au sol, et l'autre salle de bain semble avoir été passée au marteau piqueur. «Ils sont vraiment gentils, ils ont coupé l'eau avant de faire tout ça...»

M. Roy et les autres propriétaires songent sérieusement à adopter un chien de garde et à installer un système d'alarme complet d'ici peu. «Ce n'est pas une super belle maison, mais c'est à nous, et nous voulions en rénover une partie pour nous en servir davantage.»

Les voleurs sont partis avec des batteries 12 volts, un treuil, un trépied et un pluviomètre. «Ça ne va leur servir à rien, ce pluviomètre! Quelques sous pour le métal?»

Un peu plus loin, des outils d'une valeur de 17 000$ ont aussi été dérobés par les suspects.

Les partenaires d'affaires de M. Roy ont fait appel à la police de Gatineau.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer