Une rue, trois meurtres

Le croissant Jasmine, dans l'est d'Ottawa, a été... (Etienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

Le croissant Jasmine, dans l'est d'Ottawa, a été le théâtre de trois homicides en l'espace de 11 mois.

Etienne Ranger, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le cinquième meurtre de l'année à Ottawa - et le troisième à survenir sur la même rue en un an - force une rencontre entre le chef de la police Charles Bordeleau et le conseiller du quartier éprouvé, Tim Tierney.

Au lendemain du crime, mercredi, la police d'Ottawa a identifié la victime du cinquième meurtre de 2016. Il s'agit de Nooredin Hassan, 20 ans, un jeune homme d'Ottawa, déjà connu des services policiers. Les autorités ne le relient pas aux gangs de rue.

Il s'agit du troisième homicide à survenir sur la même rue en moins d'un an, ce qui inquiète les résidents du quartier Beacon Hill-Cyrville, et son conseiller municipal, Tim Tierney.

L'élu a fait savoir, mercredi, qu'il rencontrerait le chef Bordeleau, ainsi que le président de la Commission de services policiers d'Ottawa, Eli El-Chantiry, jeudi, à l'hôtel de ville.

M. Tierney n'a pas voulu s'étendre sur le sujet, mercredi, offrant cependant ses sympathies aux familles éprouvées, et disant espérer des résultats concrets.

«Cette réunion doit aboutir en des résultats tangibles et visibles dans la communauté, espère-t-il. Je vais demander davantage de patrouilles dans le voisinage, une accélération de la mise en place (du programme) Surveillance de quartier, et l'installation de caméras de surveillance. C'est une chose qui a été faite dans d'autres villes, comme Toronto.»

Il semble que M. Tierney fera de la sécurité un cheval de bataille à court terme. «Je ne vais pas m'arrêter, jusqu'à ce qu'on trouve de vraies solutions sur ce problème qui perdure.»

Vers 18 h 24, mardi, la police a été appelée à intervenir à l'intersection du croissant Jasmine et du chemin Ogilvie, où le jeune Nooredin Hassan a été atteint par balles.

Les policiers ont tenté de le réanimer jusqu'à l'arrivée des ambulanciers paramédicaux. L'homme a succombé à ses blessures à l'hôpital.

Un périmètre de sécurité a été érigé autour du tronçon de rue, entre l'école secondaire catholique Lester B. Pearson et la garderie Charmian Craven.

Des voisins ont raconté, mardi soir, avoir entendu au moins trois coups de feu.

La Section des crimes majeurs du Service de police d'Ottawa poursuit son enquête. Aucun suspect n'avait encore été arrêté, mercredi après-midi.

Jeunes victimes

Les victimes des meurtres survenus sur le croissant Jasmine, près du chemin Ogilvie, sont toutes d'un très jeune âge.

En avril dernier, Connor Stevenson, âgé de 18 ans, a été poignardé à mort dans les escaliers de l'immeuble situé au 2020 croissant Jasmine, tout juste derrière Ogilvie. En septembre, Issaiah Clachar, 17 ans, avait subi le même sort, à l'angle de Jasmine et d'Ogilvie. Les deux homicides étaient liés au trafic de drogue.

La victime de mardi, Nooredin Hassan, semble avoir été dans des eaux troubles bien avant sa mort.

En janvier 2014, la police d'Ottawa était à la recherche de M. Hassan, alors suspect de plusieurs vols qualifiés. Il s'était rendu aux autorités après la publication par la police d'Ottawa d'une photo tirée d'une caméra de surveillance d'un commerce un ou deux mois plus tôt. Huit chefs d'accusation avaient été déposés contre lui.

Nooredin Hassan aurait agi avec deux complices dans le cadre d'une introduction par effraction dans une résidence en novembre 2014. Il avait dérobé argent et cellulaires, avant de se battre avec les occupants et de prendre la fuite. Le vol s'était produit à la pointe de couteaux et d'un faux pistolet.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer