Libéré, un membre du trio du Plateau plaide coupable

Service de police de la Ville de Gatineau... (Martin Roy, Archives LeDroit)

Agrandir

Service de police de la Ville de Gatineau

Martin Roy, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les trois jeunes hommes arrêtés cette fin de semaine pour des voies de fait et des menaces envers des policiers de Gatineau, dans le secteur du Plateau, ont été libérés mardi.

L'un d'eux, Benoit Renaud, a plaidé coupable de voies de fait contre un agent de la paix.

Il a reconnu avoir frappé au visage le policier gatinois Christian Giroux.

En échange d'un don ou d'une amende considérable, il pourrait bénéficier d'une absolution de la cour plus tard ce printemps.

Ses coaccusés, Corey Mitchel et Sylvain Vien, maintiennent leur plaidoyer de non-culpabilité. Ils ont été libérés sous diverses conditions, moyennant des cautions de 3000 $. Samedi, des policiers qui effectuaient une patrouille de routine ont eu maille à partir avec des hommes intoxiqués sur la voie publique. Les agents se sont mis aux trousses des trois contrevenants, qui se sont réfugiés dans un logement du boulevard de l'Amérique-Française.

Les deux policiers ont eu une mauvaise surprise lorsqu'un des occupants a pointé une carabine tronçonnée en leur direction.

Corey Mitchel, 23 ans, doit répondre à 12 chefs d'accusation, dont celui d'avoir braqué une arme à feu sur les deux policiers gatinois. Sylvain Vien aurait eu en sa possession une arme à feu prohibée non chargée avec des munitions facilement accessibles. 

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer