Une ado disparue est retracée

Destinay Dumais aurait contacté la Police de Gatineau... (PHOTO TIRÉE DE FACEBOOK)

Agrandir

Destinay Dumais aurait contacté la Police de Gatineau au cours des dernières heures.

PHOTO TIRÉE DE FACEBOOK

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Une adolescente de Gatineau disparue sans avertissement la semaine dernière aurait été retracée.

Des messages et des images de la jeune Destinay Dumais - dont c'était le 15e anniversaire dimanche - circulent sur les médias sociaux depuis quelques jours. L'adolescente n'a pas été vue par ses proches depuis mardi dernier.

Elle aurait quitté la maison sans vêtements de rechange, avec uniquement son téléphone cellulaire en poche.

Selon le père de Destinay, Réginald Dumais, l'adolescente aurait toutefois contacté le Service de police de la Ville de Gatineau dimanche matin et doit se rendre au poste de police au courant de la journée lundi.

«Elle ne voudrait pas revenir à la maison, mais au moins, on sait qu'elle n'est pas morte quelque part dans un fossé», a indiqué M. Dumais au téléphone.

Réginald Dumais n'a pas de félicitations à adresser au SPVG dans ce dossier. Il soutient qu'aucun détective n'a été adressé à la recherche de sa fille avant vendredi soir, même s'il a alerté les autorités mardi matin.

«Après que je sois passé à la télé (entrevue à TVA Gatineau-Ottawa) vendredi soir, là j'apprends qu'ils ont décidé que c'était le détective Morissette qui s'occupait du cas», souligne M. Dumais.

Le père affirme également qu'il a dû passer un coup de fil au poste de police dimanche matin pour apprendre que sa fille était toujours en vie. 

«Elle les a appelés et eux n'ont jamais pensé m'appeler.»

Réginald Dumais s'est dit soulagé de savoir sa fille en vie, dimanche soir, mais se dit conscient qu'il est loin d'être au bout de ses peines. Il soutient que sa fille vivait un stress par les temps qui courent en raison d'un changement d'école. Il souhaitait réussir à lui parler et la convaincre de revenir à la maison.

«Tout le monde vous dirait qu'on avait une bonne relation. Je ne bats pas ma fille et je ne le ferai jamais. On a eu quelques disputes récemment, mais même dans ces moments-là, on ne s'est jamais crié à la tête.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer