Un homme blessé par balle durant une fête à Gatineau

Le SPVG a rencontré de nombreux témoins dimanche... (Martin Roy, LeDroit)

Agrandir

Le SPVG a rencontré de nombreux témoins dimanche matin.

Martin Roy, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Au moins un coup de feu a rapidement sapé le moral d'une vingtaine de personnes, dans la nuit de samedi à dimanche, durant une fête au 34, rue Cartier, dans le secteur Gatineau.

Le Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) a été interpellé sur les lieux peu avant 3 h dimanche matin. Plusieurs appels ont été logés au 9-1-1 pour signaler qu'un homme avait été atteint par balle.

Selon le lieutenant Jean-François Beauchamp, les premiers agents arrivés sur les lieux ont rapidement constaté qu'un homme de 26 ans gisait au sol avec une apparente blessure à l'abdomen infligée à l'aide d'une arme à feu. 

Les ambulanciers ont immédiatement été contactés par les policiers.

L'individu a été conduit à l'hôpital pour recevoir les soins nécessaires. Il se trouve présentement dans un état stable, sous surveillance policière. Les enquêteurs n'ont pas été en mesure de s'entretenir avec lui.

Un suspect - un homme dont la description n'a pas été fournie pour l'instant - aurait fait feu au milieu d'une fête ou se trouvait environ 25 personnes. Les nombreux témoins de la scène ont rapidement indiqué aux agents du SPVG qu'un suspect avait pris la fuite à pied, avec son arme.

«À ce moment-là, on a établi ce qu'on appelle un périmètre étanche de sécurité et on a fait appel à notre unité canine et notre groupe escouade tactique pour localiser un suspect potentiellement dangereux et armé», explique le lieutenant Beauchamp.

Malgré les efforts de recherche et la fermeture de nombreuses rues dans le secteur - incluant le pont Alonzo -, le suspect est toujours au large. 

Un important déploiement du SPVG mène l'enquête dans le secteur. Les policiers s'affairent à rencontrer les nombreux témoins pour obtenir leur version des faits et une analyse de la scène de crime est également en cours.

Les rencontres avec les témoins pourraient notamment permettre de cibler le motif du tireur. Toutefois, selon le lieutenant Beauchamp, certaines personnes présentes à la fête refusent de collaborer à l'enquête.

La résidence n'est pas un lieu connu par le SPVG comme un endroit où se trament généralement des activités criminelles. Le lieutenant Jean-François Beauchamp affirmait également qu'aucune information ne liait les personnes rencontrées dimanche matin à quelconque activité criminelle.

Location sur Airbnb

Le 34, rue Cartier figure parmi les logements disponibles à la location sur le site de location d'appartements Airbnb. L'annonce était affichée par l'homme d'affaires Jocelyn Filiatrault, bien connu dans la région.

Selon M. Filiatrault, il s'agit d'un loft attaché à sa résidence. Il l'avait loué à quatre amis qui cherchaient un logement vendredi et samedi soir à Gatineau. 

Avant d'aller au lit, samedi, il soutient avoir remarqué la présence de voitures dans son entrée, mais n'en a pas fait de cas, croyant qu'il s'agissait seulement de quelques amis des locataires.

«Je me suis réveillé en voyant des gyrophares lorsque mes yeux se sont entrouverts à 5 h du matin. [...] J'ai vu un policier se diriger vers le loft, c'est là que j'ai compris que l'incident s'était produit chez moi.»

Jocelyn Filiatrault n'a pas été réveillé par le bruit de la fête ni par quelque coup de feu. 

Il explique avoir commencé à louer, à l'occasion, le loft pour des visiteurs de la région.

«C'est souvent des couples qui s'en vont au Nordik et qui trouvent l'endroit enchanteur parce que c'est sur le bord de l'eau. Ça me fait plaisir de leur permettre d'y avoir accès. [...] Ce locataire était nouveau sur Airbnb et il n'y avait donc pas de commentaire sur lui. J'ai pris une chance. C'est certain que je serai plus prudent à l'avenir.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer