Premier homicide de 2016 à Ottawa

Les paramédics yont trouvé un homme de 28... (Martin Roy, LeDroit)

Agrandir

Les paramédics yont trouvé un homme de 28 ans, Mohamed Najdi, souffrant de multiples blessures par balle. Son décès a été constaté au campus Général de l'Hôpital d'Ottawa.

Martin Roy, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La victime du premier meurtre de 2016 à Ottawa a déjà été impliquée dans une histoire semblable, mais en tant qu'agresseur.

La section des crimes majeurs de la police d'Ottawa s'est rendue au 10, promenade Claremont, vers 22h40, dimanche. Le complexe de logements coopératifs était toujours sous la loupe des enquêteurs, lundi.

Les paramédics y ont trouvé un homme de 28 ans, Mohamed Najdi, souffrant de multiples blessures par balle. Son décès a été constaté au campus Général de l'Hôpital d'Ottawa. Le ou les meurtriers étaient toujours en cavale, lundi. Les enquêteurs croient que la victime était ciblée, et que l'homicide est lié aux gangs de rue. Najdi est par ailleurs relié directement aux gangs criminalisés.

Inversion des rôles

La victime de dimanche a déjà été dans le camp des agresseurs en 2008.

Alors qu'il avait 20 ans, Mohamed Najdi a été arrêté avec quatre complices relativement à une fusillade survenue à l'extérieur d'un restaurant Tim Hortons de la capitale.

Najdi est ses comparses ont été accusés de tentative de meurtre sur un jeune homme, qui a survécu. D'autres chefs reliés à la possession d'arme illégale avaient été ajoutés au dossier.

Puis, le 14 octobre 2009, Mohamed Najdi en a rajouté en tirant des coups de feu dans le stationnement de centre commercial Herongate, dans le sud de la ville. À 22 ans, Nadji était accusé de sept chefs reliés aux armes et d'un bris de condition de la cour.

Sa victime a été tirée dans une jambe et a survécu. Les autorités avaient alors saisi une arme semi-automatique chargée de calibre .22.

Fait intéressant dans cette chaîne d'événements: l'un de ses complices de l'époque était Yussuf Ibrahim, un homme assassiné en février 2015. «Grinch» Ibrahim, relié au gang des Crips, a été abattu sur le divan d'une résidence du croissant Forestglade, dans le sud de la ville, le 6 février 2015.

En mai 2014, Najdi a été arrêté par la police d'Ottawa qui menait une opération de barrage routier, dans le marché By, après que des témoins eurent entendu des coups de feu. Une arme avait été trouvée dans son véhicule.

Le premier meurtre de 2016 est le résultat du quatrième incident de l'année impliquant des coups de feu, à Ottawa. Des policiers se sont intéressés à une petite berline grise, tout près du lieu du crime, lundi.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer