En bref

Les faits divers du jour, en quelques mots. (Etienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

Etienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Les faits divers du jour, en quelques mots.

Nuit occupée au service des incendies d'Ottawa

La nuit de lundi à mardi a donné du fil à retordre aux pompiers d'Ottawa, qui ont combattu quatre incendies. Vers minuit, les sapeurs ont été dépêchés dans les environs du 300, chemin Richmond.

La résidence touchée fait toujours l'objet d'une enquête visant à déterminer les causes du brasier. Personne n'a été blessé.

Vers 1h30, les pompiers ont aussi été appelés à intervenir sur la Terrasse Sandcliffe, où de la fumée se propageait dans un logement. Le feu avait cependant pris naissance dans un sous-sol.

Cinq adultes et deux enfants ont été pris en charge. Puis vers 2h, une fumée épaisse qui se dégageait du 2834, promenade Sandalwood a alerté le voisinage. La fumée émanait du garage sous-terrain. L'incendie aurait été allumé dans un conteneur à déchets.

Personne n'a été blessé. Un incendie a endommagé au moins six résidences dont une plus sérieusement, dans la nuit de lundi à mardi, dans le quartier Westboro à Ottawa. Le brasier aurait pris naissance au 383, avenue Roosevelt, puis se serait propagé à une maison voisine en construction. Quatre autres résidences ont subi des dommages mineurs.

Une cinquième accusation déposée après une manifestation

Un cinquième individu fait face à la justice à la suite d'une manifestation des membres du syndicat Unifor qui a dégénéré, le 13 novembre dernier, dans le centre de répartition de l'entreprise Coventry Connections, à Ottawa.

La police d'Ottawa vient de porter une accusation de méfait contre Gregory Whitson, 48 ans, de Windsor.

Il doit comparaître en Cour jeudi. Le jour des événements, après avoir protesté à l'extérieur, une quinzaine de chauffeurs de taxi de l'aéroport d'Ottawa ont envahi les bureaux de leur employeur, causant aux équipements des dommages évalués entre 75 000 $ et 100 000 $.

Rappelons que quelque 275 chauffeurs de taxi affectés à l'aéroport sont en lock-out depuis la mi-août.

Laboratoire clandestin à Gatineau

La police a ouvert une enquête criminelle puisqu'il s'agirait d'un endroit dédié à la fabrication de drogues de synthèse.

L'équipe spécialisée dans le démantèlement de laboratoires clandestins de la Sûreté du Québec (SQ) doit porter assistance aux policiers, puisque des substances chimiques se trouvent dans l'appartement en question.

Le matériel de production et des stupéfiants ont été découverts alors que les pompiers répondaient à une alarme déclenchée au 781, boulevard Saint-René Est, appartement C. L'appartement semblait inhabité, selon les premières observations. La police n'a révélé aucun autre détail, mardi en fin d'après-midi.

Un bilan de l'opération doit être fait lorsque le laboratoire sera démantelé.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer