Quatre ans de détention pour un fraudeur notoire

Le fraudeur Luc Bélair, bien connu dans plusieurs corps policiers du Québec,... (Photo: archives La Presse)

Agrandir

Photo: archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le fraudeur Luc Bélair, bien connu dans plusieurs corps policiers du Québec, dont l'Outaouais, a reçu une sentence de 48 mois de pénitencier, vendredi.

La Couronne a presque obtenu ce qu'elle demandait plus tôt cette semaine, au palais de justice de Gatineau. Le ministère public voulait le voir incarcéré pendant cinq ans.

Le suspect ouvrait des comptes bancaires personnels, puis des comptes commerciaux avec de fausses pièces d'identité. Il déposait de faux chèques en utilisant illégalement des noms d'entreprises légitimes. Les pertes rapportées dans son récent stratagème sont d'environ 150 000$.

Luc Bélair a été arrêté en tentant d'ouvrir un de ces comptes dans une succursale de la Banque Scotia de Gatineau.

M. Bélair, 53 ans, a été arrêté en mai 2015. Il lui reste 39 mois à purger.

Il semble que le suspect avait déménagé dans l'ouest de la province parce qu'il sentait la soupe chaude dans la région de Québec.

Le criminel a commencé sa carrière avec de petits vols à Longueuil et Montréal dans les années 80. Puis, en 1986, il a commis une évasion de garde légale à Granby, et un vol à main armée un an plus tard, ce qui lui a valu quatre ans au cachot.

Dans les années 90, il a proféré des menaces. Dans les années 2000, il a été reconnu coupable de vols qualifiés, de recels et des possessions d'arme illégale à Montréal et en Beauce.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer