Les données personnelles d'employés de la STO volées

Les employés ont tous été invités à remplir... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Les employés ont tous été invités à remplir un formulaire destiné aux bureaux de crédit, afin que les mesures adéquates soient prises en cas de tentative de vol d'identité.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Une enquête est en cours à la police de Gatineau après que des demandes de cartes de crédit eurent frauduleusement été formulées au nom d'une trentaine d'employés de la Société de transport de l'Outaouais (STO).

La STO a été informée de la situation mercredi matin par une institution financière ayant reçu 16 demandes de crédit semblant provenir d'employés de l'organisation.

«Habituellement, lorsqu'on fait une demande de carte de crédit, on doit déclarer notre employeur, et souvent l'employeur est contacté comme référence, explique Céline Gauthier, porte-parole de la STO. L'institution bancaire qui nous a contactés avait reçu plusieurs demandes ayant comme dénominateur commun que les personnes étaient à l'emploi de la STO.»

Le dossier a rapidement été soumis au Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG), qui l'a confié à son bureau des enquêtes criminelles, a indiqué Mme Gauthier.

La totalité des quelque 750 employés de l'organisation ont été informés de la situation. Certains d'entre eux se sont alors manifestés comme étant des victimes potentielles, après avoir récemment reçu des appels d'institutions financières souhaitant effectuer des vérifications.

La STO ignore de quelle manière le vol des données personnelles de ses employés a eu lieu. Il pourrait s'agir du vol de données en format papier ou encore d'un piratage du système informatique.

Selon Céline Gauthier, «le nom, la date de naissance, le numéro d'assurance sociale et possiblement l'adresse des résidences» des employés ont pu atterrir entre les mains de personnes mal intentionnées.

Mme Gauthier précise aussi que les systèmes informatiques de la STO sont sécurisés, et que l'accès aux données confidentielles est contrôlé.

Les employés de la STO ont tous été invités à remplir un formulaire destiné aux bureaux de crédit Equifax et TransUnion, afin que les mesures adéquates soient prises en cas de tentative de vol d'identité.

Les données personnelles des usagers n'ont pas été touchées, assure par ailleurs la STO, puisqu'elles sont toutes entreposées uniquement dans les serveurs d'une firme externe.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer