Sens inverse sur la 50: la conductrice accusée

La femme de 33 ans qui a emprunté l'autoroute 50 à contresens, en septembre... (Courtoisie, Jean-Philippe Roy)

Agrandir

Courtoisie, Jean-Philippe Roy

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

La femme de 33 ans qui a emprunté l'autoroute 50 à contresens, en septembre dernier, à Gatineau, a comparu jeudi après-midi.

Selon la Sûreté du Québec, Angélique Sanfaçon-Kanaan a mis la vie d'automobilistes en danger et a provoqué un violent accident sur l'autoroute 50 Ouest, à la hauteur de la sortie de la montée Paiement.

Il pourrait s'agir, selon un message que la femme avait écrit sur Facebook, d'une tentative de suicide. Son comportement lui vaut aujourd'hui des accusations de négligence criminelle causant des lésions, de conduite dangereuse et de conduite avec les capacités affaiblies.

La conductrice à l'origine de l'impact circulait sur la 50 Est, vers 14h, le 28 septembre, et a emprunté un virage en «U» réservé aux véhicules autorisés entre les deux voies.

Personne n'a été blessé gravement, bien que le pire aurait pu se produire. Un des trois véhicules impliqués a été heurté très violemment. Mme Sanfaçon-Kanaan a doit revenir en cour ce vendredi. 

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer