En bref

Les événements du jour, en quelques mots. (Etienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

Etienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Les événements du jour, en quelques mots.

Un «ninja» arrêté

Une étoile ninja (shuriken)... (M Disdero, Wikimedia Commons) - image 3.0

Agrandir

Une étoile ninja (shuriken)

M Disdero, Wikimedia Commons

Un arsenal incluant des étoiles ninja a été saisi et un homme possédant des centaines de munitions a été arrêté par l'unité antigang de la police de Gatineau mercredi.

Les autorités ont traversé la rivière des Outaouais pour mettre la main sur le suspect, Jonathan Jackson-Clement, 27 ans, à Clarence Creek.

L'enquête du SPVG a duré deux semaines. Les forces de l'ordre avaient reçu plusieurs plaintes concernant l'individu, un résident du 227, rue Langelier.

Une arme de poing de calibre .357, une carabine de calibre .300, près de 800 munitions de divers calibres, plusieurs chargeurs de calibres différents, dont un à grande capacité, un poing américain, des shurikens (étoiles ninja), 1760$ en devises canadiennes, 1666 grammes de marijuana, 14 grammes de haschich et une petite quantité de cocaïne ont été saisis à ce domicile.

L'endroit était vide. Munis d'un mandat, les agents ont retrouvé Jackson-Clement en Ontario en début de soirée.

L'arrestation, en collaboration avec l'escouade tactique de la Police provinciale de l'Ontario, s'est déroulée sans incident fâcheux.

Il devait comparaître jeudi sous des chefs de possession non autorisée d'une arme à autorisation restreinte chargée, d'entreposage négligent d'une arme à feu, de possession d'un dispositif prohibé, de possession d'arme prohibée et de possession de stupéfiants dans le but d'en faire le trafic.

D'autres arrestations sont à prévoir dans ce dossier.

La saison de la chasse et de la mèche courte est ouverte

Les événements du jour, en quelques mots. (Erick Labbé, Archives Le Soleil) - image 5.0

Agrandir

Erick Labbé, Archives Le Soleil

Le début de la saison de chasse amène les policiers de la Sûreté du Québec à intervenir davantage auprès d'amateurs à la mèche trop courte ou à l'attitude négligente.

Les chasseurs investissent les forêts et les terres propices à leur sport à cette période de l'année.

La SQ s'attend à intervenir, encore trop souvent, pour des incidents reliés au respect des territoires de chasse, à l'abattage des bêtes, à l'utilisation négligente d'armes ou à des disparitions en forêt.

«Le droit de chasser s'accompagne d'un devoir de partager les territoires de chasse», souligne la SQ par communiqué.

La décision de tirer doit être réfléchie et suivre une identification visuelle satisfaisante de la cible. Dans les territoires boisés, les chasseurs et promeneurs doivent être vêtus de couleurs voyantes en cette période de l'année, souligne la police provinciale.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer