Drame de Fallowfield: l'enquête du BST dans le dernier droit

Le passage à niveau près de la station... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Le passage à niveau près de la station Fallowfield, site de la collision mortelle entre un autobus d'OC Transpo et un train de VIA Rail en septembre 2013.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'enquête du Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) portant sur les causes de la collision mortelle entre un train VIA Rail et un autobus OC Transpo, survenue à Ottawa il y a deux ans jour pour jour vendredi, est dans le dernier droit.

«Nous sommes dans la phase finale, c'est-à-dire la production et traduction de notre rapport», a expliqué vendredi au Droit la porte-parole du BST, Julie Leroux.

Attendues plus tôt cette année, les conclusions de l'organisme indépendant doivent finalement être rendues publiques d'ici le Nouvel An.

L'absence d'une boîte noire dans l'autobus à deux étages impliqué dans l'accident figure parmi les obstacles qui ont ralenti le travail d'enquête du BST.

«Nos enquêtes sont extrêmement complexes. Contrairement à un accident impliquant un avion, nous ne pouvions nous fiers sur les données d'un enregistreur d'événements au cours de notre processus. Il a fallu effectuer plusieurs tests pour identifier et reconstruire la séquence des événements; évaluer les systèmes de freinage, mesurer la circulation et examiner le passage à niveau», explique Mme Leroux.

Cette dernière se dit consciente que le rapport est attendu depuis longtemps, surtout des familles des victimes.

«Nous comprenons que les familles veulent des réponses. Mais nous voulons nous assurer de leur donner les bonnes réponses. Le BST prend le temps nécessaire pour tirer ses conclusions», a-t-elle signalé.

Il y a deux ans, une tragique matinée

Le matin du 18 septembre 2013, six personnes ont perdu la vie et une trentaine d'autres ont été blessés dans la collision entre un autobus d'OC Transpo et un train VIA Rail, près de la station Fallowfield, dans le secteur Barrhaven.

Le chauffeur d'autobus David Woodard, 45 ans; Connor Boyd et Kyle Nash, deux amis et étudiants de l'université Carleton âgés de 21 ans; Michael Bleakney, 57 ans; Karen Krzyzewski, 53 ans; ainsi que Rob More, 35 ans, ont perdu la vie ce jour-là.

À cet effet, toutes les familles des défunts ont intenté une poursuite contre la Ville et la succession du chauffeur. À ce jour, ils font face à 32 poursuites totalisant 25 millions $ en réclamations.

Par ailleurs, le monument honorant les six victimes de l'accident mortel devrait voir le jour d'ici l'hiver. Le mémorial sera véritablement un collectif de six structures, une pour chacune des victimes. Chacune de celles-ci sera composée d'éléments propres aux personnes ayant perdu la vie, incluant M. Woodard.

Il sera situé au parc-o-bus du chemin Fallowfield, près du site de la tragédie. Celui-ci se verra aussi accorder un statut de parc commémoratif pour assurer que la municipalité entretienne l'endroit, sauf en hiver.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer