Sur le banc d'école, pas celui des accusés

À la fin du mois de juillet, Queen's Park a lancé un programme visant à... (Archives, LeDroit)

Agrandir

Archives, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

À la fin du mois de juillet, Queen's Park a lancé un programme visant à dissuader les jeunes d'adopter le style de vie lié aux gangs de rue.

Ottawa, Toronto, Windsor et Thunder Bay font partie du même programme, dans lequel l'Ontario a injecté 55 millions$.

L'idée derrière le programme est de convaincre et aider les jeunes à rester sur les bancs d'école.

La Ville d'Ottawa recevra 233000$ par année. Les jeunes immigrants, vulnérables au recrutement dans les gangs de rue, font partie des priorités de ce programme.

En 2014, le taux global de criminalité à Ottawa a chuté de trois points de pourcentage. «Pour la cinquième année consécutive, la ville a connu une baisse de son taux de criminalité», lit-on sur le site Internet de la police d'Ottawa.

Les crimes violents - durant lesquels un contrevenant utilise la force ou menace de le faire - ont été moins nombreux à Ottawa en 2014 qu'en 2013.

Ils ont enregistré une baisse de 4%. Il y a eu 30% moins d'homicides, 23% moins de vols qualifiés et 7% moins d'agressions.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer