Accusé d'avoir touché et filmé une ado sous l'eau

La jeune adolescente de 13 ans aurait été... (Simon Séguin-Bertrand, Archives LeDroit)

Agrandir

La jeune adolescente de 13 ans aurait été touchée alors qu'elle descendait dans la structure Jungle River.

Simon Séguin-Bertrand, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un résident du secteur Orléans est accusé de voyeurisme et d'autres chefs reliés à des gestes à caractère sexuel sur une mineure posés la semaine dernière dans une structure du parc aquatique Calypso, à Limoges dans l'Est ontarien.

Une adolescente de 13 ans aurait été touchée alors qu'elle descendait dans la structure Jungle River, en compagnie de sa famille, le 6 août dernier. Il semble de plus que le suspect prenait aussi des photographies sous l'eau.

La jeune plaisancière profitait d'une journée de vacances avec son frère et un ami, lorsque le suspect, Luc Champagne, 30 ans, aurait sévi, vers 15 h 30.

Il a été arrêté et accusé par la Police provinciale de l'Ontario (PPO).

La jeune fille aurait senti un attouchement inapproprié. L'affaire n'en est pas restée là, puisqu'une altercation a éclaté entre les proches de la victime et l'agresseur présumé. La jeune fille se serait plainte auprès de son frère, qui s'est interposé.

« Peu avant la fermeture du parc le 6 août 2015, écrit la direction du parc, dans une brève déclaration, une altercation s'est produite entre hommes dans le Jungle Run. Les équipes de premiers soins et de sécurité du parc sont intervenues immédiatement. Les forces policières et les ambulanciers ont été dépêchés et les individus ont été emmenés. Il s'agit d'un incident isolé. Une enquête est en cours et il nous est donc impossible de fournir davantage de commentaires. »

L'enquête suit son cours

La sergente Kristine Rae, de la PPO, a confirmé mardi que l'enquête suivait son cours afin, entre autres, de déterminer si d'autres victimes ont été les cibles du même présumé agresseur. Pour le moment, Luc Champagne est accusé d'agression sexuelle, contact sexuel sur une mineure de moins de 16 ans, voyeurisme, harcèlement criminel et possession de cannabis.

Toute information ou plainte supplémentaire sur cet incident peut être rapportée aux détectives Anthony Donnelly ou Paul Dubé, de la PPO, au 613-443-4499 ou 1-888-310-1122.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer