Deux noyades dans la même journée

Les incidents fâcheux sur les plans d'eau se... (Simon Séguin-Bertrand, LeDroit)

Agrandir

Les incidents fâcheux sur les plans d'eau se multiplient depuis quelques semaines. Au début du mois de juillet, un père de famille s'est noyé à la carrière Morrison sous les yeux de ses proches.

Simon Séguin-Bertrand, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Les noyades se multiplient en Outaouais et dans l'Est ontarien, depuis le début de l'été. Elles se produisent encore dans des sites interdits au public ou dans des endroits non surveillés. Dans la seule journée de dimanche, deux personnes ont sombré, aux deux extrémités d'Ottawa et de l'Outaouais.

Des baigneurs qui ont fait fi des avertissements et interdictions d'accès dans l'ancienne carrière Miron, dans le secteur Barrhaven, à Ottawa, ont perdu l'un des leurs, dimanche, vers 20h. Lundi matin, les services d'urgence ont retrouvé la dépouille de l'homme disparu la veille dans les eaux claires de la carrière, près de la cour O'Keefe. Le baigneur a été retrouvé vers 3h30, par l'Unité marine, de plongée et de sentiers.

Pour le moment, l'identité de la victime n'a pas été rendue publique, en attendant que ses proches aient pu être avisés du décès, a précisé la police d'Ottawa.

À la fin du mois de juillet, les policiers sont intervenus dans le même secteur pour expliquer aux baigneurs que leur présence y était interdite. Le site privé n'est pas surveillé par un sauveteur ni destiné à la baignade. Des contraventions de 65$ ont été remises sur place. Le site est populaire et prisé par ceux qui vont y plonger du haut des falaises.

Ce terrain appartient à la compagnie Mattamy Homes.

Disparu dans La Rouge

Hier, à la limite est de l'Outaouais, à Grenville-sur-la-Rouge, la Sûreté du Québec était toujours à la recherche d'un homme disparu dans les flots après une traversée risquée à 19h30, la veille.

En fin d'après-midi, les plongeurs de la SQ n'avaient toujours pas retrouvé le jeune Ontarien qui avait décidé de traverser le cours d'eau à la nage en compagnie d'un ami. Ce dernier a pu gagner l'autre rive.

Sombre bilan

Les incidents fâcheux sur les plans d'eau se multiplient depuis quelques semaines. Plus tôt cet été, un homme a outrepassé l'interdiction de sauter du haut de la falaise de la carrière Morrison, à Chelsea. Malgré les avertissements des employés et responsables du site, le père de famille a fait le saut, et remonté quelques secondes avant de couler. Son corps a été repêché le lendemain.

Deux hommes ont perdu la vie en 48 heures durant la fin de semaine du 11 et 12 juillet, alors qu'ils se baignaient dans des lacs de la région, soit au lac Brûlé, à Val-des-Bois, et au lac Simon, à Duhamel.

ldebacher@ledroit.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer