Évasion Point blâme les médias

«J'ai ouvert un commerce à Gatineau et au... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

«J'ai ouvert un commerce à Gatineau et au bout de trois mois, vous m'avez rentré dedans comme des fous; le journal, la radio, la télé, c'était complètement fou, a-t-il lancé au cours d'une courte conversation téléphonique avec LeDroit.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le propriétaire d'Évasion Point, Dominic Tessier, blâme LeDroit et les autres médias de la région qui sont, selon lui, directement responsables de ses problèmes de liquidités et de son incapacité à payer le loyer de son espace commercial.

«J'ai ouvert un commerce à Gatineau et au bout de trois mois, vous m'avez rentré dedans comme des fous; le journal, la radio, la télé, c'était complètement fou, a-t-il lancé au cours d'une courte conversation téléphonique avec LeDroit. C'est certain qu'avec la mauvaise publicité que vous m'avez faite que ça n'a pas fonctionné. Je dois fermer boutique. Vous avez réussi, vous avez gagné.»

M. Tessier affirme qu'il est dans l'obligation de fermer la totalité de ses commerces de vente de vacances partagées ailleurs au Québec. «Je quitte le domaine, dit-il. Je ne veux plus ce genre de problèmes. Je ne suis plus capable.»

Il ajoute qu'il tente d'entrer en contact avec la direction du Groupe Heafey, afin de trouver un arrangement pour le loyer en souffrance du 920, boulevard Saint-Joseph. Le vice-président des affaires juridiques du Groupe Heafey, Steve Heafey, dément ces informations, affirmant avoir été incapable d'entrer en communication avec M. Tessier au cours des dernières semaines.

Mabelanger@ledroit.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer