Poignardée à mort en pleine rue

Les enquêteurs passant au peigne fin la scène... (Simon Séguin-Bertrand, LeDroit)

Agrandir

Les enquêteurs passant au peigne fin la scène de crime sur la rue Anna, mardi après-midi.

Simon Séguin-Bertrand, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Une femme dans la cinquantaine est décédée et un homme a été arrêté, mardi après-midi, à la suite d'une agression au couteau survenue sur l'avenue Anna, dans le quartier Carlington d'Ottawa, dans l'ouest de la ville.

L'attaque s'est produite vers 13h, à l'extérieur d'une résidence. Ce sont les services d'urgence qui ont d'abord répondu à un appel de détresse médicale. Une fois sur place, un paramédic aurait aperçu un homme en train de poignarder une femme en pleine rue.

Le Service de police d'Ottawa a été dépêché sur les lieux du drame quelques minutes plus tard et a procédé à l'arrestation du présumé agresseur, un homme âgé d'une quarantaine d'années. La dame, qui a été poignardée à de multiples reprises, a rapidement été transportée à l'hôpital. Elle a succombé à ses blessures peu de temps après.

Un imposant périmètre a été érigé et l'Unité des crimes majeurs du Service de police d'Ottawa a procédé une vaste inspection de la résidence et des environs. Une enquête a été ouverte.

Les autorités n'ont pas voulu divulguer les identités de la victime et du suspect, mais ceux-ci se connaissaient, a confirmé la police. 

Lorraine Cannon, une voisine qui habite tout près du lieu de l'altercation, a indiqué avoir entendu un cri anormal alors qu'elle se trouvait sur son patio, un peu après 13h. «C'était un cri à vous glacer le sang comme on peut seulement en entendre dans un film d'horreur, a-t-elle expliqué. Elle criait: "Mon Dieu, aidez-moi!"»

La témoin a alors traversé son terrain et parcouru le coin de la rue avant d'arriver devant la scène d'horreur. C'est à ce moment qu'elle a aperçu la victime baignant dans une marre de sang. Le suspect se trouvait non loin, complètement nu.

«Il était calme comme si rien ne s'était passé. Il devait être dérangé, il avait quelque chose de pas normal», a-t-elle dit, à propos du présumé agresseur.

Il s'agit du cinquième homicide à survenir à Ottawa depuis le début de l'année. La nature des accusations qui pourraient être portées contre l'homme n'était pas connue en fin de journée.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer