Le poupon violenté de Thurso a perdu la vie

Le jeune père devra comparaître de nouveau devant... (PHOTO ARCHIVES LA VOIX DE L'EST)

Agrandir

Le jeune père devra comparaître de nouveau devant le tribunal lundi et pourrait faire face à de nouvelles accusations.

PHOTO ARCHIVES LA VOIX DE L'EST

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

La Sûreté du Québec a confirmé, vendredi soir, le décès de la fillette âgée de deux mois qui luttait pour sa vie au Centre hospitalier pour enfants de l'est de l'Ontario après avoir été retrouvée inconsciente mercredi à Thurso.

Jeudi, un homme de 25 ans a été accusé de voies de fait graves pour les gestes violents qu'il aurait posés la veille à l'endroit de son bébé.

La poursuite s'est opposée à la remise en liberté du père. Il demeure détenu en attendant la suite des procédures prévue lundi.

Les événements se seraient produits dans une résidence de Thurso où les services d'urgence ont été appelés vers midi, mercredi. L'arrestation du suspect a eu lieu quelques heures après que l'enfant eut été transporté d'urgence à l'hôpital.

Le sergent de la Sûreté du Québec, Marc Tessier, a affirmé jeudi que le petit enfant présentait des symptômes habituellement associés au syndrome du bébé secoué.

Une autopsie sera effectuée en début de semaine, a confirmé Ann Mathieu, porte-parole de la Sûreté du Québec.

Mme Mathieu a ajouté qu'un complément d'enquête pourrait être soumis au Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) pour le dépôt de nouvelles accusations.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer