Meurtre père-fils dans l'est d'Ottawa

Le suspect, John McRae, 70 ans, aurait poignardé... (Simon Séguin-Bertrand, LeDroit)

Agrandir

Le suspect, John McRae, 70 ans, aurait poignardé son fils Michael, 51 ans. Selon des voisins, les deux hommes résidaient au même endroit depuis «deux ou trois mois».

Simon Séguin-Bertrand, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un rarissime cas de meurtre s'est produit dans l'est d'Ottawa, alors qu'un père aurait tué son fils âgé d'une cinquantaine d'années, mardi soir.

Le suspect, John McRae, 70 ans, aurait poignardé le fils avec qui il avait l'habitude de se chicaner, Michael McRae, 51 ans.

Selon des voisins du 6633, rue Notre-Dame, les deux hommes résidaient au même endroit depuis peu.

Selon Cheryl Caron, qui habite le même édifice du secteur Orléans, le père et son fils ont déménagé au demi-sous-sol de l'édifice à logements «il y a deux ou trois mois, après le départ de la précédente locataire».

Michael, que ses voisins surnommaient «Mikey», avait une assez bonne réputation. «Il buvait de l'alcool, mais il ne devenait pas agressif. Un buveur social. Il disait bonjour aux enfants, jouait un peu avec eux et le chien et ne dérangeait personne», a raconté Mme Caron au lendemain du meurtre.

La police d'Ottawa a confirmé la mise en arrestation de John McRae, mercredi, ainsi que le dépôt d'une accusation de meurtre non prémédité.

Il s'agit du quatrième homicide de l'année à Ottawa.

Dans sa crise, le père aurait vociféré dans le voisinage après avoir commis l'irréparable, vers 18 h 45. L'unité des crimes majeurs de la police d'Ottawa l'a arrêté sur la scène.

La voisine a choisi de ne pas parler de l'incident de façon précise à sa fille de quatre ans. «Les enfants ne devraient pas entendre parler de ce genre de chose», dit-elle.

Comme c'est souvent le cas, les gens du voisinage ont décrit l'endroit comme étant plutôt calme et se sont dit «surpris» qu'un tel événement y survienne. Les deux hommes se chicanaient souvent, sans toutefois en venir aux coups.

La victime a été transportée à l'hôpital, où elle a succombé à ses blessures.

Des voitures de la police d'Ottawa ont patrouillé dans les environs pendant toute la nuit de mardi à mercredi. Un de ses véhicules se trouvait toujours devant l'édifice mercredi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer