Le feu au derrière jusqu'à l'hôpital

Un homme a subi des blessures sérieuses cette... (Archives LeDroit)

Agrandir

Un homme a subi des blessures sérieuses cette semaine après avoir tenté d'allumer un feu d'artifice installé entre ses deux fesses.

Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La scatologie n'est pas une science exacte. La preuve en a été faite samedi dernier à Gatineau, lorsqu'un jeune homme a été sérieusement brûlé en faisant exploser un feu d'artifice entre ses fesses.

Le 13 juin dernier, dans l'est de Gatineau, un homme dans la vingtaine a voulu exécuter une blague - relativement populaire sur Internet - consistant à transformer son arrière-train en rampe de lancement pour feu d'artifice, devant des amis hilares. La farce est soudainement devenue moins drôle lorsque la petite bombe a explosé à proximité du postérieur de l'homme, à deux reprises.

Le directeur des opérations de la Coopérative des paramédics de l'Outaouais, Marc Paquette, confirme qu'il y a bel et bien eu un appel en ce sens, à 22h45, sur la rue Dufresne, un secteur rural dans l'est de la ville. M. Paquette n'a pas fourni de détails, si ce n'est que la victime a subi des brûlures sérieuses et que son état de santé a inquiété pendant un certain temps. Le jeune homme a été transporté d'urgence à l'hôpital, où il s'est remis de ses blessures.

Conseils de sécurité

Il est de notoriété publique qu'il faut planter fermement le bâton sur lequel est accroché le projectile. La mesure prévient toute trajectoire hasardeuse lorsque viendra le temps de procéder à la mise à feu. Dans le «Manuel de l'artificier 2010», sur le site de Ressources naturelles Canada, le gouvernement rappelle quelques règles d'usage pour la sécurité des consommateurs.

Il faut enterrer les pièces pyrotechniques à mi-hauteur, si elles ne comportent pas de support, sauf si l'étiquetage indique le contraire, et les incliner de 10 degrés en les dirigeant en sens opposé aux spectateurs.

Il faut lire toutes les instructions accompagnant les pièces pyrotechniques, avoir de l'eau à proximité, utiliser une bonne base pour la mise à feu, comme des seaux ou des boîtes remplies de terre ou de sable, et remettre la mise à feu à plus tard s'il y a du vent. Surtout, il ne faut jamais allumer de pièces pyrotechniques dans la main, ni tenir à la main des pièces allumées, sauf s'il s'agit d'étinceleurs.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer