Mort d'un agriculteur: «une méthode de travail dangereuse», selon la CSST

La Commission de la santé et de la sécurité au travail (CSST) estime que... (Courtoisie)

Agrandir

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La Commission de la santé et de la sécurité au travail (CSST) estime que l'agriculteur de Val-des-Monts broyé mortellement en nettoyant un mélangeur à fourrage, cet hiver, avait adopté «une méthode de travail dangereuse».

Duane Thompson, le copropriétaire de la ferme familiale Thompson, est mort lorsqu'il a voulu nettoyer son mélangeur à fourrage, parce que le froid intense faisait coller la paille en une sorte de croûte au fond de la machinerie.

La victime a omis de séparer le mélangeur au tracteur, qui fournissait la force motrice.

«Une défectuosité de l'embrayage de la prise de force du tracteur occasionne un démarrage imprévu du mélangeur alors que la victime se trouve à l'intérieur», indique la CSST.

Le fermier a laissé tourner le moteur de son tracteur puisqu'il faisait très froid.

«La défectuosité de l'embrayage de la prise de force et la méthode de travail qui consiste à aller dans le mélangeur en laissant tourner le moteur sont les deux causes officielles de cet incident», a résumé Jean-Claude Marengère, de la CSST.

«Il y a un faux sentiment de sécurité en lien avec l'interrupteur qui était désactivé», a complété le directeur régional de la CSST, François Asselin.

Duane Thompson est décédé le 26 janvier 2015.

La CSST a transmis ses conclusions à l'Union des producteurs agricoles.

En 2014, au Québec, 57 personnes ont perdu la vie au travail.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer