Un prêtre gatinois disparu depuis dix jours

L'archidiocèse de Gatineau est sans nouvelles du curé Jacques Wiseman depuis... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

L'archidiocèse de Gatineau est sans nouvelles du curé Jacques Wiseman depuis près de deux semaines. Le responsable des paroisses St-Alexandre et St-Matthieu est introuvable depuis sa dernière messe, il y a une dizaine de jours.

La police de Gatineau dit enquêter sur cette disparition, mais limite ses commentaires, à la demande de ses proches. La porte-parole du Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG), Andrée East, a précisé que la découverte d'un corps dans la rivière des Outaouais, dimanche après-midi, n'était pas pour le moment reliée à cette disparition. «On confirme la découverte d'un corps (près du pont des Chaudières), mais on traite ces deux affaires comme deux dossiers séparés.»

Des analyses médico-légales doivent être faites sur la dépouille repêchée.

La voiture du curé Wiseman aurait été retrouvée près de la rivière des Outaouais, rapportait hier le 104,7 FM. Le SPVG n'a pas voulu commenter cette information.

Réaction de l'archidiocèse

Ordonné le 17 mai 1997, M. Wiseman est père et grand-père. Il est entré au service de l'Église après avoir fondé une famille.

«La disparition soudaine de l'abbé Wiseman nous inquiète et nous chagrine au plus haut point. Je vous invite à vous joindre à moi afin de prier pour lui et pour le soutien de sa famille», a déclaré par communiqué Monseigneur Paul-André Durocher, archevêque de Gatineau.

Les services pastoraux et liturgiques des deux paroisses ont été réorganisés et sont maintenus en attendant la suite des événements.

L'archidiocèse de Gatineau s'est engagé à informer ses paroissiens sur d'éventuels développements.

En 1997, LeDroit dressait le portrait du religieux, ordonné prêtre le 17 mai de cette même année. Le quotidien écrivait alors qu'il apportait du sang neuf à la communauté outaouaise. «En effet, la dernière ordination d'un prêtre destiné au ministère dans Gatineau-Hull remonte à 1989. Depuis, plus rien, jusqu'au mois dernier.»

Jacques Wiseman est originaire de Québec. Il s'est installé en Outaouais en 1973 en travaillant comme fonctionnaire fédéral.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer