«Le voleur de riches» ne peut interjeter appel

Condamné pour avoir volé des biens de luxe... ((Archives Le Quotidien))

Agrandir

Condamné pour avoir volé des biens de luxe dans plusieurs résidences de gens d'affaires de l'Outaouais, Wael Chamoun ne peut interjeter appel de sa cause, a tranché la Cour d'appel.

(Archives Le Quotidien)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le «voleur de riches» qui voulait en appeler de sa peine en accusant son avocate d'être incompétente, en demandant d'être remis en liberté, et en refusant sa peine de cinq ans de pénitencier, a été rabroué trois fois plutôt qu'une par le tribunal.

Wael Chamoun, condamné pour avoir volé des biens de luxe dans plusieurs résidences de gens d'affaires prospères et bien connus de l'Outaouais, ne peut interjeter appel de sa cause, a tranché la Cour d'appel, le 1ermai dernier.

Malgré une preuve accablante du ministère public, M. Chamoun nie avoir commis de tels crimes. Il a été reconnu coupable de six chefs d'accusation après un procès haut en couleur.

Les trois juges de la plus haute instance judiciaire du Québec ont rejeté les arguments de l'accusé.

«Le requérant ne nous convainc pas que les motifs d'appel proposés quant aux verdicts et la peine sont suffisamment sérieux pour justifier la permission recherchée. [...] Quant à l'allégation de l'incompétence de son avocate au procès, c'est le contraire qui ressort des jugements. Il a été déclaré non coupable de la moitié des 12 chefs d'accusation pour lesquels il a subi son procès. Quant à l'appel de la peine, compte tenu entre autres des nombreux antécédents et des peines de pénitencier déjà imposées, les chances de succès de modifier la peine que la juge a imposée sont nulles.»

Le cambrioleur s'est introduit par les fenêtres des résidences en juin et en juillet 2013. Wael Chamoun a été arrêté au mois d'août de cette même année.

Une des victimes a dit avoir perdu son coffre-fort dans lequel se trouvait pas moins de 90 000$ en argent comptant.

Parmi les objets dérobés, se trouvent une bouteille de deux onces d'un rare cognac Louis XVI, des sacs à main Louis Vuitton, Channel et Gucci, des bijoux en or, des diamants et des perles, une Jaguar de collection et des armes de chasse. La valeur des biens volés dépasse le million de dollars.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer