Un projet pilote qui a du chien à la SQ

L'agent Jean-François Nolin-Bouchard fait équipe avec la recrue... (Courtoisie, Sûreté du Québec)

Agrandir

L'agent Jean-François Nolin-Bouchard fait équipe avec la recrue canine Athos.

Courtoisie, Sûreté du Québec

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La Sûreté du Québec (SQ) en Outaouais est satisfaite des accomplissements de sa nouvelle unité canine, légèrement différente d'une escouade conventionnelle.

Depuis novembre dernier, la SQ en Outaouais et à Drummondville sont les deux terrains d'un projet pilote de la police provinciale.

Qualifiées de «maîtres-chiens de patrouille», ces unités ont des fonctions semblables à la plupart des unités déjà connues, à quelques détails près. Les animaux patrouillent avec leur maître.

«C'est le même type de chien, sauf qu'il n'est pas formé sur certaines choses, comme la reconnaissance de l'odeur de l'argent», explique le sergent Marc Tessier, de la SQ en Outaouais.

L'animal est cependant apte à trouver des stupéfiants, des personnes disparues et des explosifs. En Outaouais, l'agent Jean-François Nolin-Bouchard fait équipe avec la recrue canine Athos.

«L'unité est utilisée lors de recherches en forêt, explique le sergent Tessier. L'unité canine est présente sur les autoroutes de la région. Nous n'avons pas à faire venir l'escouade de Mascouche lorsqu'il y a un besoin immédiat et que les unités de la police de Gatineau ne sont pas disponibles.»

Le sergent Tessier cite l'exemple d'une femme suicidaire retrouvée inconsciente dans un boisé enneigé, après sept minutes de recherche sur le bord d'une rivière.

La SQ est ainsi venue en renfort auprès des policiers de Gatineau et de la MRC des Collines.

Après six mois d'implantation, les projets pilotes de l'Outaouais et de Drummondville semblent avoir porté leurs fruits, avec 333 interventions, et participant à six arrestations ainsi qu'à sept saisies en matière de stupéfiants.

La région de l'Outaouais a été choisie parce que le trafic de cigarettes de contrebande ou de stupéfiants est chose courante.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer