Frappe contre le trafic d'armes à Cornwall

Des agents de la Police provinciale de l'Ontario... (Ryan Remiorz, La Presse Canadienne)

Agrandir

Des agents de la Police provinciale de l'Ontario ont présenté des armes, de la drogue et de l'argent saisis dans le cadre du Projet Harden.

Ryan Remiorz, La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les forces policières ontariennes estiment avoir court-circuité une partie du trafic d'armes et de cocaïne en provenance des États-Unis, qui transitait par Cornwall avant d'aboutir à d'Ottawa.

La Police provinciale de l'Ontario (PPO) a dévoilé les résultats de son enquête de cinq mois, baptisée Projet Harden, jeudi matin, à Cornwall. Armes de poing, carabines et AK-47 font partie du lot saisi lors des frappes réalisées dans la journée de mercredi, dans les environs de Cornwall.

Des écoles ont été mises en «mode sécurité», portes barrées, le temps qu'une partie des opérations policières à haut risque qui se déroulaient tout près, se terminent.

L'enquête conjointe a réuni les membres de la section du crime organisé et l'escouade tactique de la PPO, la police d'Ottawa, la police de Cornwall, l'Agence des services frontaliers du Canada, la Gendarmerie royale du Canada, la Police mohawk d'Akwesasne et la Sûreté du Québec.

Un petit restaurant de l'endroit, Cedar on Wheels, a été perquisitionné. Selon les enquêteurs, il s'agirait d'une base servant à faire le trafic d'armes.

L'enquête touche les régions de Gatineau, Cornwall, et Montréal. Selon le porte-parole de la PPO, Joel Doiron, les armes saisies ne sont pas reliées à des homicides qui se sont produits dans la capitale fédérale, bien qu'elles étaient probablement destinées à des organisations criminelles d'Ottawa.

La valeur des biens saisis - armes et drogues - est d'environ 100 000 $. «L'enquête se poursuit, a affirmé M. Doiron. Ça peut débouler avec d'autres arrestations.»

Les territoires de Cornwall et d'Akwesasne sont toujours sous surveillance.

Six mandats d'arrestations ont été exécutés à Cornwall, Ottawa, Glengarry-Sud, Akwesasne et Longueuil, mercredi.

Au total, six armes de poing prohibées, un silencieux, deux armes à utilisation restreinte, un AK 47, des chargeurs à grande capacité, des munitions, de la cocaïne et de la marijuana, ont été trouvés auprès des suspects.

Jeudi, 107 chefs d'accusation étaient déposés contre huit personnes.

Il s'agit de Pierre Nassif, 39 ans, de Glengarry-Sud, Devin Lazore, 21 ans, d'Akwesasne, Paul Nassif, 36 ans, de Cornwall, Masaed Rashed, 27 ans, d'Ottawa Hussein Yassin, 40 ans, de Cornwall, Dean Carl, 25 ans, de Cornwall, François Billard, 29 ans, de Cornwall, et de Sonia Bernier, 32 ans, de Saint-Hubert.

Cinq de ces suspects ont comparu au palais de justice de Cornwall jeudi. MM. Billard, Carl et Yassin ont été relâchés sous promesse de comparaître en juin.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer