Enquête sous de faux prétextes: Claude Dorion acquitté

Claude Dorion... (Archives, Le Droit)

Agrandir

Claude Dorion

Archives, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le caïd Claude Dorion a été acquitté d'avoir fait déclencher une enquête sous de fausses déclarations, après avoir affirmé qu'un policier de Gatineau lui avait volé des stéroïdes lors d'une saisie à son domicile, en 2012.

La juge Anouk Desaulniers, de la Cour du Québec, a qualifié certains éléments du témoignage du policier visé, Nelson Fortin, de "cousus de fil blanc", servant au passage ses impressions sur la faible crédibilité de ce dernier.

Sans être absolument certaine que le policier avait commis un tel vol, la magistrate a aussi dit douter du contraire.

Hors de tout doute raisonnable, la décision doit pencher en faveur de l'accusé, a-t-elle rappelé.

Claude Dorion est ainsi acquitté de méfait et d'avoir fait entreprendre une enquête policière sous de fausses allégations, à savoir qu'un policier de Gatineau lui avait volé des stéroïdes lors de la saisie effectuée chez lui lors de l'opération Avalanche, le 31 mai 2012.

Le prévenu demeure toutefois derrière les barreaux, en attente de procès dans le dossier Avalanche. Les forces policières allèguent qu'il est la tête dirigeante de ce réseau démantelé aux quatre coins de la région, il y a trois ans.

Nelson Fortin a déjà été blanchi par l'enquête de la Sûreté du Québec, après avoir avoué dans le cadre du procès pour méfait qu'il avait déjà utilisé des stéroïdes, mais qu'il n'avait jamais commis un tel vol.

Plus de détails dans LeDroit du 26 mai 2015

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer