D'illustre inconnu à présumé meurtrier

Ronald Junior Brazeau aurait commandité le double meurtre... (Courtoisie)

Agrandir

Ronald Junior Brazeau aurait commandité le double meurtre du couple de Travis Vautour et d'Amanda Trottier.

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les trois suspects du double meurtre du couple Trottier-Votour arrêtés au début du mois de mai seront de retour au palais de justice de Gatineau, aujourd'hui. La Couronne doit remettre une partie de sa preuve à la défense, alors que de nouvelles accusations reliées au trafic de drogue seront déposées. Le présumé commanditaire de ce double meurtre, Ronald Junior Brazeau, aurait retenu les services du couple de Sonia Vilon et de René Samson-Vonrichter pour exécuter les deux victimes, le 6 janvier 2014, sur la rue Terrasse Eardley, dans le secteur Aylmer. Dans le cadre de la même enquête de la Sûreté du Québec et de la police de Gatineau baptisée « Mentir », six autres personnes gravitant autour de ce groupe, dont un ami proche de Junior, ont été arrêtées pour des allégations de trafic de drogue.

De fantôme sans antécédent judiciaire, au début mai, Ronald Junior Brazeau est aujourd'hui le présumé commanditaire d'un double meurtre qui a secoué le secteur Aylmer en janvier 2014.

Bien connu dans son fief, mais illustre inconnu aux yeux de la justice pendant des années, l'homme de 34 ans était, selon les forces policières, aussi à la tête d'un réseau indépendant de vente de stupéfiants. Une connaissance de longue date ayant requis l'anonymat s'est confiée au Droit.

« Je ne peux pas concevoir que Junior a callé la shot», s'exclame celui que nous nommerons Joseph. Plus jeune, Junior « Djoune » Brazeau n'était pas celui qui prenait les devants. Ce n'était pas un délinquant. Oui, il vendait du pot, mais si on le regarde, il n'a pas l'air d'un bum. »

Notre source qualifie la famille Brazeau de « très correcte ».

« Oui, Junior était quelqu'un de très territorial, mais je ne pensais jamais qu'il était aussi pesant que ça. Jamais je n'aurais pensé qu'il se rendrait là. »

Ronald Junior Brazeau est un bon ami d'Éric Boivin, un présumé trafiquant membre de son réseau. Ce dernier a été arrêté par la Sûreté du Québec devant les caméras à son entrée au palais de justice de Gatineau, le 7 mai dernier. M. Boivin venait alors assister à la comparution de son ami Brazeau, en lien avec le meurtre du couple de Travis Votour et d'Amanda Trottier, survenu en janvier 2014.

Éric Boivin, qui n'est pas accusé d'avoir participé aux meurtres, a un passé mieux connu des autorités policières. Très jeune, il a été arrêté après avoir perpétré une cinquantaine d'introductions par effraction dans des résidences du secteur Aylmer avec son frère. Il était si bien organisé qu'il oeuvrait même l'hiver, en transportant le matériel volé sur un traîneau, raconte Joseph. « Il volait de tout. »

Malgré son comportement délinquant, Éric Boivin savait se montrer « généreux et gentil » avec son entourage. « Le genre de gars qui veut absolument payer la bière... C'est tellement plate pour les autres membres de sa famille. Sa mère et sa soeur... Ce sont des gens tellement corrects. Sa mère doit être désespérée. »

L'avocat de Ronald Junior Brazeau, Me Yves Tétreault, a qualifié son client de « calme ». Il représente aussi M. Boivin.

Junior aurait commandité le meurtre du couple de Travis Votour et d'Amanda Trottier, qui auraient été les auteurs d'un vol de stupéfiants lui appartenant en 2014.

Le présumé commanditaire du double meurtre a été interpellé dans le secteur Quyon de la municipalité de Pontiac, le 6 mai dernier. Il a comparu sous des accusations de meurtre et de complot pour trafic de drogue, de trafic et de possession de cannabis dans le but d'en faire le commerce.

Selon l'enquête de la SQ, Ronald Junior Brazeau a été observé par des agents entre le 7 novembre 2014 et le 7 mai 2015, « à Gatineau et ailleurs au Québec ».

Les trois suspects du double meurtre du couple Trottier-Votour arrêtés au début du mois de mai seront de retour au palais de justice de Gatineau, vendredi. La Couronne doit remettre une partie de sa preuve à la défense, alors que de nouvelles accusations reliées au trafic de drogue seront déposées. Ronald Junior Brazeau, aurait retenu les services du couple de Sonia Vilon et de René Samson-Vonrichter pour exécuter les deux victimes.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer