Incendie majeur à l'ouest d'Ottawa

Le vent a compliqué le travail des pompiers... (Martin Roy, LeDroit)

Agrandir

Le vent a compliqué le travail des pompiers d'Ottawa, qui sont toutefois parvenus à contrôler l'incendie relativement rapidement.

Martin Roy, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Le Service des incendies d'Ottawa a mobilisé d'importantes ressources samedi après-midi afin de combattre un incendie qui a laissé 75 personnes sans toit.

Les flammes ont pris naissance en fin d'après-midi dans un immeuble à logements situé au 4, promenade Deerfield, à l'ouest d'Ottawa.

Les flammes se sont propagées très rapidement, selon le chef des opérations, Gerry Pingitore. Le vent soufflait à grande vitesse samedi ce qui a forcé les pompiers à déclencher une quatrième alarme pour demander d'importants renforts.

Heureusement, personne n'a été blessé dans le brasier, même si certaines personnes ont dû être secourues, prises au piège sur leur balcon, indique M. Pingitore.

«L'opération s'est très bien déroulée considérant qu'il s'agit d'un bâtiment de trois étages avec une structure en bois. C'était vraiment difficile de maîtriser le feu, surtout avec tout ce vent.»

Les 40 logements du bâtiment touché par l'incendie étaient toutefois inhabitables, samedi. Si ce n'était pas le feu, la fumée ou l'eau qui a endommagé un appartement, c'était le courant coupé qui rendait les lieux inhospitaliers.

Des dizaines de personnes ont dû se trouver un toit, samedi soir. Un point de ralliement avait été établi au 20, promenade Deerfield, à quelque pas de l'immeuble incendié, où la Croix-Rouge et offrait son aide à ceux qui en avait besoin.

Les pompiers ont réussi à limiter les dommages causés par le feu à la moitié du toit et à la façade ouest du bâtiment. Une fissure a dû être créée sur le toit pour limiter l'étalement du brasier.

Le Service des incendies d'Ottawa est resté sur les lieux jusqu'en début de soirée, samedi, pour éteindre les derniers foyers de chaleur dans le bâtiment et recueillir les effets personnels de certains résidents, notamment certaines médications.

Le 4, promenade Deerfield est situé à proximité du collège Algonquin. Plusieurs étudiants y habitaient. Le vice-président académique du collège, Claude Brulé, a envoyé un tweet dimanche matin pour rassurer les étudiants affectés en affirmant qu'ils obtiendraient un délai pour leurs examens et travaux de fin de session.

Une section du chemin Baseline a été fermé à la circulant, samedi, pour permettre aux pompiers de faire leur travail.

L'enquête pour déterminer la cause de l'incendie se poursuit.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer